Aller au menu Aller à la page
Go Top

A la loupe

Hausse simultanée des prix de l’électricité et du gaz

#Gros plan sur l'actualité l 2022-07-02

Journal

ⓒ YONHAP News

La Corée du Sud a relevé les tarifs de l'énergie qui s'appliquent dès le mois de juillet, alourdissant ainsi la facture des ménages qui souffrent déjà de l'inflation des coûts de la vie. La société publique d'électricité Kepco a annoncé lundi qu'elle augmenterait le prix unitaire de l’électricité indexé sur celui des combustibles pour la période de juillet à septembre en le faisant passer de 3 à 5 wons par kWh. Ainsi, un foyer type, composé de quatre personnes, qui consomme en moyenne 307 kWh par mois devrait voir sa facture d’électricité mensuelle augmenter de 1 535 wons, l’équivalent de 1,10 euro.


A partir de ce mois-ci, le prix du gaz subit lui aussi une hausse. Un ménage à Séoul devrait payer désormais 2 220 wons de plus chaque mois pour sa consommation, soit environ 1,6 euro. Pour rappel, les tarifs de l’électricité et du gaz avaient déjà été relevés en avril et mai derniers. La Kepco a expliqué que, pour faire face à la flambée des coûts des matières premières comme le pétrole, elle avait jugé inévitable une nouvelle augmentation des tarifs de ces deux énergies. Jusqu'à présent, le gouvernement a toutefois tenté de contenir cette montée, compte tenu de son impact sur le pouvoir d'achat des consommateurs mais aussi sur leur moral.


En mai, les prix à la consommation ont grimpé de 5,4 % par rapport à mai 2021. Il s’agit de la hausse la plus importante depuis les 5,6 % enregistrés en août 2008. Durant la même période, les tarifs de l'électricité et du gaz urbain ont augmenté de 11 % et celui de l'eau s'est accru de 3,5 %. Ils ont ainsi contribué à hauteur de 0,32 point à l'inflation totale. Selon la Banque de Corée (BOK), les coûts à la production de l'électricité, du gaz, de l'eau et des déchets ont augmenté de 16,7 % en mai par rapport à il y a un an, poursuivant son accroissement autour de 10 % pour le cinquième mois consécutif. Etant donné que les prix à la production sont un indicateur précurseur de ceux à la consommation, l'inflation devrait connaître encore une majoration.


Dans une émission sur la chaîne de télévision KBS dimanche dernier, le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Choo Kyung-ho, a indiqué que l'inflation pourrait atteindre les 6 % aux alentours de juillet et août. Il a souligné que l'envolée des coûts du pétrole et des matières premières sur le marché international pèse inéluctablement sur les prix intérieurs, avant d'ajouter que comme celui du baril de pétrole n'est pas près de descendre, les sud-Coréens devraient souffrir d'une forte inflation encore un certain temps.


Enfin, le ministre n'a pas manqué d'invoquer l'ampleur des déficits enregistrés par la Kepco ces dernières années pour justifier le relèvement des tarifs de l'électricité, tout en faisant savoir que plusieurs mesures visant à contenir les pertes de la compagnie ont déjà été proposées, comme par exemple le gel des primes à la performance ou la cession des filiales jugées non essentielles.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >