Aller au menu Aller à la page

Vie pratique

Le pansori (I)

#Carte postale sonore l 2019-05-18

Entre nous

ⓒ YONHAP News

Le pansori est un style de chant bien particulier, surnommé l’« art du récit chanté ». Littéralement, « pansori » signifie « chant de la place publique ». Il est interprété autant par les femmes que par les hommes, mais avec une différence bien nette. Le chant des hommes sera énergique et joyeux en plus d’être rapide, alors que celui des femmes sera plus lent, nostalgique et lyrique.


ⓒ YONHAP News

L’interprète se présente toujours en tenue traditionnelle, un éventail à la main, qu’il ou elle fera claquer en l’ouvrant ou le refermant au rythme des paroles et du janggu, un tambour traditionnel en forme de sablier, qui l’accompagne.

Ce genre est plutôt récent puisqu’il est apparu au 17e siècle, et les chanteurs accompagnaient en général les chamans. On ne connaît d’ailleurs malheureusement pas les auteurs des premiers airs, car ils n’ont été transmis qu’oralement. Parmi les douze pansoris les plus anciens, seuls Chunhyangga, Simcheongga, Heungboga, Jeokbyeokga et Sugungga ont survécu à la mémoire et sont inscrits au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco. Ils représentent les cinq relations père-fils, mari-femme, frère-sœur, amis, et enfin maître-sujet. 


ⓒ KBS News

Anh Sook-seon est l’une des plus grandes pansoristes, un modèle pour tous les interprètes modernes du récit chanté. Cette artiste, en plus d’être chanteuse, est aussi actrice. On a pu la voir dans le film « La chanteuse de pansori » de Im Gwon-taek en 1993. Ce film a d’ailleurs été un véritable succès et le genre musical est redevenu populaire auprès de la jeunesse sud-coréenne de l’époque. Succès renouvelé avec la sortie du film « Le chant de la fidèle Chunhyang » par le même réalisateur, sept ans plus tard. L’artiste s’est produite à deux reprises en France, en 2002 et en 2006.


ⓒ YONHAP News

Et enfin, nous partageons la puissance d’un homme pansoriste en la personne de Park Dong-jin. Ce prodige du pansori nous a tristement quittés en 2003 à l’âge de 87 ans. C’est à six ans qu’il a débuté dans cet art. Il est aussi connu pour avoir été le seul à interpréter un opéra de cinq heures, uniquement accompagné du tambour traditionnel, en 1968. 

Contenus recommandés