Aller au menu Aller à la page

Vie pratique

L’imprimerie en Corée

#Un regard sur la Corée l 2020-05-30

Entre nous

Le pays du Matin clair entretient une relation particulière avec l’écrit, puisque contrairement aux idées reçues, l’imprimerie n’est pas née en Europe mais à Cheongju, sous le royaume de Goryeo, en 1377, soit 78 ans avant l’invention de Gutenberg. 


ⓒ KBS

ⓒ YONHAP News

Se tient d’ailleurs chaque année à Cheongju, un festival de l’imprimerie. Si la Corée du Sud est le premier pays à avoir créé une impression à caractères métalliques mobiles, la diffusion des écrits fut moins simple qu’en Europe, car les Coréens utilisaient des caractères chinois et l’Etat a rapidement contrôlé des textes produits. Le premier texte imprimé provient d’un temple et porte sur des textes bouddhiques mais est, hélas pour les Coréens, conservé à la Bibliothèque nationale de France. 


ⓒ YONHAP News

Les Coréens réclament ce texte depuis plusieurs décennies mais la procédure est complexe. En outre, le superbe temple de Haeinsa, au sud du pays, abrite 80 000 tablettes de bois, connues pour leur superbe calligraphie, et l’ensemble Tripitaka Koreana, le plus complet et le plus exact des textes relatifs à la doctrine bouddhique dans le monde.


ⓒ Getty Images Bank

Aujourd’hui, dans le cœur historique de Séoul, quelques pâtés de maison accueillent de nombreuses petites imprimeries qui sentent bon l’encre et le papier dans lesquelles on peut produire des faire-part ou des prospectus. 


ⓒ YONHAP News

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >