Aller au menu Aller à la page
Go Top

Vie pratique

Le marché de Daeryong, un saut dans le temps

#Carte postale sonore l 2021-10-23

Entre nous

Si tous les marchés ont une histoire, celui de Daeryong sur l'île de Gyodong est certainement l'un des plus représentatifs de l'histoire de la Corée. Créé pendant et à la fin de la guerre de Corée par des ressortissants du Nord, ce petit marché est une bulle culturelle intemporelle qui renferme une petite part des deux côtés du 38e parallèle.


Au départ, ils étaient 20 à 30 000 réfugiés nord-coréens à s'installer sur cette île. Avec le temps, ils se sont retrouvés à 3 000, les plus jeunes étant partis vers de nouveaux horizons. La construction d'un pont va ensuite faciliter les déplacements et donc l'arrivée des touristes. Cela dit, le temps ayant fait son œuvre, on ne compte aujourd'hui plus qu'une quarantaine de personnes capables de témoigner de cette histoire. Pour le reste, il y a les souvenirs, et bien sûr, le marché, plus grand témoin de la vie sur cette petite île. 


ⓒ GANGHWA

Quand vous visitez le marché de Daeryong, c'est donc un voyage dans le temps que vous faites, les étroites ruelles abritant de tous petits magasins dont les devantures « vintage » ont parfois des airs de propagande. Vous retrouverez sur les murs des posters datant des années 1960-70. De quoi vous offrir un aller-retour dans le passé. Ici et là, vous pouvez d'ailleurs découvrir les jeux et le goût d’antan avec le « dalgona », du sucre caramélisé durci que l’on doit découper selon une forme sans le casser, ou le « ttakji », ces carrés de papier pliés que l’on frappe au sol dans le but de retourner celui de son adversaire. Régalez-vous aussi de la cuisine et des biscuits traditionnels coréens ainsi que des produits locaux mis en vente. 


ⓒ Elody Stanislas

Reconnu pour son caractère spécial, le marché de Daeryong est souvent un lieu de tournage qui attire les foules, on y retrouve d'ailleurs souvent des passants habillés en costume traditionnel ou en habit d’écolier de l'époque. Aujourd’hui, malgré les difficultés liées à la pandémie, ce sont les jeunes qui prennent les choses en main, afin de faire vivre le petit village et ses alentours. D'ici l'année prochaine, un téléphérique verra le jour. Il permettra aux touristes d’apercevoir depuis le ciel la terre « sœur » de l'autre côté de la frontière. Mais en attendant, c'est en utilisant les réseaux sociaux et en créant de nouvelles marques déposées comme les chips ou le thé au lait de Gyodong qui ont un franc succès et sont déjà réputés. Les créateurs sont également à l'origine d’un marché de fermiers pour permettre aux agriculteurs des environs de promouvoir et de vendre leurs produits, ce qui réserve au marché de Daeryong et à l'île de Gyodong un nouvel horizon et un avenir prometteur.


ⓒ Elody Stanislas

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >