Aller au menu Aller à la page

Vie pratique

T-Money : plus qu’une carte de transport, un véritable sésame

#Un regard sur la Corée l 2019-09-14

Entre nous

ⓒ KBS

Le réseau de transport en commun sud-coréen est réputé pour sa modernité, sa praticité, sa ponctualité et ses bas tarifs. Et pour toujours plus de simplicité, on utilise ici des cartes magnétiques prépayées. Cette semaine, Nous allons nous intéresser à la T-money, la carte la plus répandue devant Cashbee, qui est utilisable dans toutes les grandes agglomérations sud-coréennes.


ⓒ Louis Palligiano

La T-Money permet aux usagers de ne pas acheter un nouveau billet à chaque trajet et de profiter d’une réduction voire d’être exempté de frais supplémentaires lors des transferts. Chaque jour, à Séoul et dans la région de Gyeonggi qui l’entoure, un réseau extrêmement dense permet à près de 10 millions d’habitants de se déplacer sur une zone de 600 km².Il fallait donc un système capable de faciliter le quotidien des citoyens et cela dépasse même l’utilisation du métro ou du bus. La carte rechargeable T- Money est également utilisable pour payer le taxi et les petites emplettes dans les supérettes ouvertes 24h/24.


ⓒ Louis Palligiano

On peut l’acheter auprès des machines automatiques de ventes ou des guichets présents dans les stations de métro ainsi que dans la plupart des magasins de proximité. La carte coûte 2 500 wons, soit 1,9 euros, dans les supérettes et 3 000 wons, c’est-à-dire 2,25 euros, dans le métro. Ensuite, il suffit de la charger avec le montant souhaité. Un trajet de métro coûte 1 250 wons (0,95 euro), n’hésitez donc pas à la créditer de 10 000 wons d’un coup pour pouvoir vous déplacer sereinement toute la journée. Placez-la sur le capteur du bus, du taxi ou du tourniquet du métro et « Bip ! » c’est parti !


ⓒ Louis Palligiano

Contenus recommandés