Aller au menu Aller à la page

Vie pratique

La cause environnementale en Corée du Sud

#Un regard sur la Corée l 2019-10-12

Entre nous

ⓒ Getty Images Bank

Alors que les questions liées à l’environnement, et plus précisément au réchauffement climatique ainsi qu’à l’appauvrissement de la biodiversité, deviennent de plus en plus prégnantes, quelle est la place de l’écologie en Corée du Sud ?


ⓒ Getty Images Bank

Comment le pays du Matin clair arrive-t-il à concilier des notions telles que le développement durable ou les énergies propres avec la course effrénée à la croissance qu’il mène depuis le début des années 60 ? Cette semaine, « Un regard sur la Corée » se penche sur la cause environnementale en Corée du Sud.


ⓒ Getty Images Bank

De nombreuses personnalités et organisations luttant contre le changement climatique sont aujourd’hui au cœur de l’actualité, et leurs messages font écho ici aussi. Parmi les initiatives vertes emblématiques, il y a le « jour des arbres » ou « Singmogil » qui a lieu chaque année le 5 avril. Cette fête nationale est née au lendemain de la guerre de Corée (1950-53) quand les autorités sud-coréennes ont décidé de célébrer les arbres suite à une longue période de déforestation due à la colonisation japonaise puis au conflit fratricide avec le Nord.


ⓒ YONHAP News

Aujourd’hui encore, les sud-Coréens plantent des arbres et des fleurs pour exprimer leur respect envers la nature. C’est un moment particulièrement cher aux enfants qui peuvent passer la journée au vert. Les premiers mouvements écologistes sont nés dans les années 70 avant de se développer pleinement après le soulèvement démocratique de juin 1987. Et il y a du pain sur la planche ! En effet, respirer n’est parfois pas si simple au pays du Matin clair tant l’air est chargé en particules fines à certaines périodes de l’année. Pourtant, le gouvernement adopte régulièrement des mesures destinées à juguler ce fléau, en installant des purificateurs d’air, en taxant les pollueurs, en ayant recours à la circulation alternée, en misant sur la voiture à hydrogène ou encore en tentant d’obtenir la coopération de son voisin chinois. En effet, les rejets industriels de ce dernier sont suspectés d’envahir le ciel coréen.

Contenus recommandés