Aller au menu Aller à la page

Vie pratique

Prestige de la cuisine de la cour royale

#Carte postale sonore l 2020-10-17

Entre nous

La Corée a une longue histoire gastronomique. De nombreux plats traditionnels sont plusieurs fois centenaires. Parmi eux, nous allons vous en présenter deux, réservés il y a bien longtemps à l’élite, à la noblesse ou aux familles qui avaient les moyens de s’offrir ces mets d’exception.


ⓒ Getty Images Bank

Tout d’abord, il y a le « gujeolpan », gu signifiant « neuf ». C’est un mets présenté dans un plat en bois ou plastique octogonal et divisé en neuf parties, la neuvième en son centre, et le tout faisant penser à une fleur éclose. Ce plat est daté de la dynastie Joseon, vers le début du 14ème siècle. Au centre, seront disposées de très fines crêpes coréennes appelées « jeon » ou bien de fines tranches de radis vinaigré, plus frais en été. Une tranche enroulera les ingrédients choisis parmi les huit présentés autour et sera dégustée en une bouchée.


ⓒ Getty Images Bank

L’autre plat que nous aimerions vous présenter n’est autre que le bijou même de la cuisine royale tant par son côté prestigieux que par son apparence, le « sinseollo ». Présenté sous forme de plat en cuivre en forme de grande tasse à pied, la gouttière entourant l’orifice central sert à recevoir jusqu’à 25 ingrédients, le tout disposé de façon très organisée. Il s’agit d’une fondue « à la coréenne ». De l’orifice central, se distingue la grande flamme de cuisson. L’autre nom de cette fondue est « yeolgujatang » littéralement, la soupe qui rend la bouche heureuse.


ⓒ YONHAP News

Evidemment, pour faire perdurer des traditions culinaires, il faut des spécialistes. Et en terme de cuisine royale, nous ne pouvons pas nous empêcher de parler de Han Bok-ryeo, Trésor national vivant dans la catégorie artisan n°38. Née en 1944 d’une mère chercheuse spécialisée dans la cuisine de la cour royale et désignée Trésor national vivant dans la catégorie artisan n°2, Hwang Hye-seong, elle est devenue la figure même de la transmission du savoir-faire de cette cuisine ancestrale. Elle est aussi à la tête de l’Institut de la cuisine royale coréenne.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >