Aller au menu Aller à la page
Go Top

Vie pratique

Les réfugiés en Corée

#Un regard sur la Corée l 2021-09-18

Entre nous

Ces dernières semaines, l’actualité internationale a rattrapé le pays du Matin clair puisque la Corée du Sud est aussi confrontée à la crise qui touche l’Afghanistan avec le retour des talibans au pouvoir.


ⓒ YONHAP News

L’opinion publique sud-coréenne avait déjà montré son refus d’accueillir des réfugiés yéménites en 2018. Quelques centaines d’entre eux résident aujourd’hui sur l’île de Jeju en raison de la crise sanitaire.


ⓒ YONHAP News

Cette aversion n’a pas changé, mais le gouvernement a néanmoins décidé d’évacuer les Afghans ayant travaillé pour ses missions diplomatiques ainsi que leurs familles. Sur les quelque 400 personnes accueillies, on trouve une centaine d’enfants. Tous profiteront d’une formation linguistique et culturelle de six mois pour s’intégrer au mieux à leur nouveau pays.


ⓒ MINISTRY OF JUSTICE. REPUBLIC OF KOREA.

Ces Afghans ne recevront pas cependant le statut de réfugié, un statut que la Corée du Sud octroie au compte-gouttes. Pour cette raison, les demandes d’asile sont beaucoup plus rares que dans d’autres pays développés, mais Séoul doit relever aussi d’autres enjeux tels que l’accueil des membres de sa diaspora mais aussi l’arrivée d’individus fuyant la Corée du Nord.


ⓒ Creative Commons

Pourtant, en ayant une politique moins xénophobe, le pays du Matin clair pourrait tirer partie d’une main-d’œuvre qualifiée, d’autant plus nécessaire avec le vieillissement de sa population.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >