Aller au menu Aller à la page

Cinéma & dramas

Première pluie : Steel Rain 1

#Tout un cinéma l 2020-08-05

Séoul au jour le jour


Alors que le second volet du thriller politique « Steel Rain » vient de sortir, faisons un rappel de ce qu'a été la première partie de ce film très réactif à une actualité Nord-Sud agitée. Le bédéaste de renom Yang Woo-seok, devenu réalisateur, y avait engagé des subtilités politiques déjà inaugurées avec son premier gros succès « The Attorney » autour de la répression d'étudiants par la dictature et leur défense par l'avocat Roh Moo-hyun qui deviendra président de la République plus tard.


* Stopper une guerre nucléaire

Le réalisateur Yang venu de la BD n'a pas froid aux yeux en ce qui concerne les effets de toutes sortes. C'est ainsi qu'il s'agit d'abord d'éviter une guerre nucléaire entre les deux Corées. Pour cela des fonctionnaires d'élite des deux côtés (joués par Jung Woo-sung et Kwak Do-won) font alliance contre des méchants leaders nordistes et des méchants Américains. La subtilité est dans l'invention d'un coup d'Etat au Nord fomenté par des « extrémistes ». Là, notre imagination se débride : qui cela peut bien être si le leader lui-même, sobrement nommé Number One dans le film n'est pas dans le coup. On voit où le film veut en venir : ménager les dirigeants actuels (2017) du Nord, devenus de respectables partenaires d'affaires. 


* Sauver Number One

La scène la plus (involontairement) comique d'un film qui est presque totalement dépourvu d'humour, vient au moment où les deux acolytes d'élite tentent de faire soigner Number One chez une gynéco. Les autres scènes marrantes viennent de la comparaison entre les deux héros, l'équipement obsolète du Nordiste et leur sympathie partagée pour les nouilles. Tous les hommes sont donc égaux face à un bol de nouilles semble dire le film. Si le Nordiste est un parfait gentleman qui ne parle pas de politique mais fait son boulot, le Sudiste est un peu plus complexe. Lui aussi fait son boulot, mais il est un perdant de première. Avec sa femme, avec ses enfants, avec ses patrons : il ne sait plus comment échapper à son destin de blaireau. C'est peut-être dans ce portrait décalé que se trouve la meilleure part de « Steel Rain 1 ».


* Bon timing

Le pouvoir des films sud-coréens produits par les monopoles est de réagir rapidement à une situation politique contextuelle et d'adapter les scénarios en fonction. Ainsi, en 2017, on est au lendemain de la chute du gouvernement conservateur lors de la « Révolution des bougies » de l'hiver 2016-2017. Le nouveau gouvernement tend rapidement la main au Nord et les tensions sont reprochées aux superpuissances américaine et chinoise. Voilà donc des méchants tout trouvés. Alors qu'une grande partie des conservateurs sud-coréens refusent de voir les dirigeants nordistes comme des interlocuteurs valable, le nouveau gouvernent appuyé par le mouvement populaire joue la carte des affaires pour se rapprocher du voisin communiste. Le film arrive donc à illustrer ce changement de vision et d'opinion. Il sera un succès non négligeable avec plus de trois millions d'entrées. 


* La suite

Ce qui est étonnant est de voir qu'une suite a été préparée assez tôt et toujours basée sur la BD et les idées du même réalisateur Yang. Au moment de la sortie, personne ne parlait d'une possible suite au film, le public croyait bien qu'on en avait terminé avec les guerres nucléaires. Pourtant, voici venir le second volet. Mais entre-temps, la situation des relations inter-coréennes a changé : le réchauffement s'est passablement refroidi. Toute la force d'adaptation des films des monopoles va donc être mis en śuvre pour redresser la barre pour « Steel Rain 2 ». Probablement écrit dès le succès du premier volet, le second a du être revu en cours de tournage en fonction de l'évolution très rapides des relations Séoul-Pyongyang. Prévu pour sortir en mars, la suite, pour cause de pandémie, ne sort qu'à la fin juillet 2020. Le suspense reste entier.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >