Aller au menu Aller à la page
Go Top

Cinéma & dramas

Que sont devenus les acteurs de « Tazza » ?

#Tout un cinéma l 2021-12-22

Séoul au jour le jour


La ressortie de la comédie d'action « Tazza : The High Rollers » de Choi Dong-hoon nous permet d'évoquer la carrière de la panoplie d'acteurs qui ont fait le succès de ce film, à l'époque, en 2006. Cho Seung-woo, Kim Hye-soo, Yoo Hae-jin, Baek Yoon-sik et les autres ont eu des hauts et des bas sous les lampions des écrans d'argent du cinéma local. C'est ce que nous allons voir.


ⓒYONHAP News

* Cho Seung-woo

Le premier film de Cho n'est rien moins que « Chunhyang » de Im Kwont-aek en 2000. Il y joue l’indécrottable Lee Mong-ryong. Mais c'est le film « The Classic », en 2003, qui en fera une idole des jeunes. Il y tient le crachoir à celle qui fera rêver toute une génération d'adolescents : Son Ye-jin. Juste avant de tourner dans « Tazza », Cho épate tous le monde en interprétant un marathonien autiste dans « Marathon ». Le film « Tazza » ne vient donc que consacrer celui qui était déjà en vue à l'époque. La suite sera moins convaincante pour lui. Sa tendance à jouer sur le glamour et la comédie ne le mène pas loin. « Go Go 70s » est un échec, tout comme la romance étrange de « The Peach Tree » de la tourmentée Kim Hye-sun. En 2015, Cho tente de virer de bord et de jouer les durs dans « Inside Men » aux côtés de Lee Byung-hun. Le film est un demi-échec. L'acteur se déguise dans « Feng Shui » mais on le reconnaît, et le succès n'est pas au rendez-vous. La télévision semble mieux réussir à Cho depuis quelques années.


ⓒYONHAP News

* Kim Hye-soo

La carrière de Kim Hye-soo était déjà longue avant « Tazza ». Stakhanoviste des dramas des familles, c'est « The Eternal Empire » en 1995 qui lui avait ouvert la voie du succès. « Too tired to Die » en 1998 confirmait l'actrice qui voulait que son personnage s'affirme au-delà des clichés des dramas. Ce fut « Hypnotised » en 2004, juste avant « Tazza » qui lui fit un costume sur mesure de femme fatale aux courbes sensuelles. Son personnage de Monica Bellucci coréenne était presque nouveau dans le paysage du cinéma de l'époque. Elle reprend donc ce personnage pour « Tazza » et enchaîne des déclinaisons dans « The Red Shoes », « Moderne Boy » et l'énorme succès de « The Thieves » en 2012. Elle prend un tournant en jouant les durs à cuire moins sexy dans « Coin Locker Girl » et « A Special lady » en 2017 mais son succès à la télévision l'emporte notamment avec « The Queen Of Office » sur KBS2.


ⓒYONHAP News

* Yoo Hae-jin 

Yoo Hae-jin est le petit ami de Kim Hye-soo avant de tourner « Tazza ». Il était connu pour ses rôles de lourdaud ou de looser dans des comédies d'action comme « Attack the Gas Station » ou « Kick The Mon ». Souvent dans des rôles de petits gangster, il est au casting du grand succès « The King and The Clown » en 2005, juste avant « Tazza ». Après ce film, Yoo continue à alterner comédies et films d'action, avec une attirance pour des films plus sombres. Ce sera le cas avec « The Unjust » en 2010 ou « The Flu » en 2013. En 2015, il est au casting de l'énorme succès de « Veteran » et de presque tous les succès locaux qui suivent : « Confidential Assigment », « A Taxi Driver », « Intimate Strangers ». Mais pour la première fois en 2016, il obtient un vrai premier rôle de play-boy manqué et roublard dans « Luck Key ».


ⓒYONHAP News

* Baek Yoon-sik

Le pince sans rire Baek Yoon-sik s'était fait une renommée internationale un an avant « Tazza » en interprétant le directeur de la KCIA, assassin du dictateur Park Chung-hee dans « The President's Last Bang » de Im Sang-soo. Le film avait fait le tour des festivals internationaux. Mais Baek préfère la popote confortable des sitcoms télévisés. Il enchaîne donc sans discontinuer au petit écran mais refait parler de lui de temps à autre au cinéma, notamment dans « The Taste of Money » encore de Im Sang-soo en 2012 puis « The Face Reader » en 2013 aux côtés de Song Kang-ho. Le cinéma ne semble pas vouloir lui donner de premiers rôles.


ⓒYONHAP News

* Kim Yoon-seok

Juste avant de tourner « Tazza », Kim Yoon-seok se fait un nom dans « The Big Swindle ». Son personnage de rouffiant flagorneur et râleur est déjà tout tracé. En effet, ses tentatives dans la comédie romance, comme dans « All For Love » ne tenaient pas la route. Le voici donc en flic roublard et justicier dans « The Chaser » et « The Yellow Sea ». Les mauvais pères dans « Punch » et à nouveau les gangsters dans « The Thieves ». Il tente de varier les rôles mais sans trop de succès comme dans « The Priests » ou « C'est Si bon ». Finalement, il est au casting du premier succès de l’ère pandémique avec « Escape from Mogadishiu » en 2021.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >