Aller au menu Aller à la page

Corée du Nord

Le retour de réfugiés en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2020-08-13

Trait d’union

ⓒ Getty Images Bank

Un transfuge nord-coréen arrivé en Corée du Sud en 2017 est rentré dans son pays le mois dernier, à la nage. Cette affaire a mis en lumière ces nord-Coréens, certes peu nombreux, qui décident de faire le chemin inverse.


« Les fugitifs nord-coréens ne sont pas gagnants sur tous les plans quand ils s’installent au Sud. Nombreux sont ceux qui se plaignent de discrimination. Ils ont aussi du mal à s'acclimater au système capitaliste. De plus, le régime communiste exerce une pression sur eux, voire les menace en utilisant des membres de leur famille restée au Nord. Il leur fait comprendre qu'il ne leur arrivera rien seulement s'ils décident de revenir », nous explique Kang Mi-jin, réfugiée nord-coréenne et journaliste pour le quotidien en ligne Daily NK.


En Corée du Sud, les transfuges qui tentent en vain de repasser la frontière s’exposent à de lourdes sanctions. L'article 6 de la loi de sécurité nationale stipule que tout individu qui s’échappe vers ou infiltre des groupes hostiles à l’Etat dans le but d’accomplir un acte tout aussi hostile est passible de la peine de mort ou d'une peine d'emprisonnement à vie ou de plus de cinq ans.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >