Aller au menu Aller à la page

Corée du Nord

L’industrie de la chimie C1 en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2020-09-24

Trait d’union

ⓒ YONHAP News

Kim Tok-hun, le nouveau Premier ministre nord-coréen, et Pak Pong-ju, le vice-président de la Commission des affaires de l'Etat, se sont rendus le 25 août dernier sur le chantier d’une usine de gazéification du charbon, un procédé industriel connu sous le nom de « chimie C1 ». Deux mois plus tôt, lors d'une réunion du Bureau politique présidée par le dirigeant Kim Jong-un, l'un des principaux sujets abordés avait été l’accélération du développement de ce secteur économique et énergétique. En fait, la chimie C1 fait l’objet depuis un certain temps d’une couverture médiatique en Corée du Nord, ce qui montre que cette industrie est devenue une priorité pour l'Etat.


« Lors du congrès du parti en 2016, l'industrie liée à la chimie C1 a été inscrite comme l'une des stratégies industrielles clés dans le cadre du plan quinquennal de développement économique du régime. En mai 2017, la Corée du Nord a entamé la construction d’installations capables de produire des centaines de milliers de tonnes de méthanol, or celles-ci n'ont pas encore été achevées. Son économie est frappée de plein fouet par la pandémie de COVID-19. Qui plus est, le pays communiste a connu l'été dernier la plus longue saison des pluies jamais enregistrée, provoquant de graves inondations. Il redoute désormais une nouvelle famine comme celle du milieu des années 1990. Il est donc d'autant plus urgent pour lui de développer son industrie chimique », nous explique Bong Young-shik, professeur à l'Institut pour la réunification au sein de l’université Yonsei à Séoul.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >