Aller au menu Aller à la page

International

Shenzhen est devenue la première ville à bannir la viande de chat et de chien

#Focus Asie l 2020-04-06

Séoul au jour le jour

ⓒ Getty Images Bank

Le gouvernement chinois a interdit, en février dernier, la vente et la consommation d'animaux sauvages afin d’éviter tout risque de contamination d'un nouveau coronavirus. D’après le journal Beijing News, la ville de Shenzhen, située dans le sud de la Chine, est allée encore plus loin en élargissant ces restrictions aux viandes de chien et de chat.


Selon un responsable des autorités municipales, ces animaux de compagnie gardent une relation plus proche avec l’humanité que les autres espèces, et ce dispositif correspond aux valeurs universelles des pays développés et aussi de Hong Kong et de Taïwan. La nouvelle mesure entrera en vigueur à partir du mois de mai.


Dans l’empire du Milieu, la tradition de consommer ces animaux est maintenue par une minorité d'habitants vivant dans la région nord-est et dans la province du Zhejiang, entre autres.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >