Aller au menu Aller à la page
Go Top

COVID-19 : lancement du comité de soutien à un retour à la normale

#Gros plan sur l'actualité l 2021-10-16

Journal

ⓒYONHAP News

Le gouvernement examinera concrètement le passage à l’étape « With Corona ». A cette fin, il a mis sur pied un comité de soutien à un retour progressif à la vie normale, celle d’avant-COVID. Et il a tenu, mercredi, sa première réunion officielle.


Il s’agit d’un comité mixte public-privé composé de 40 experts ministériels ou extérieurs. L’organe sera coprésidé par le Premier ministre Kim Boo-kyum et le professeur Choe Jae-chun de l’université Ewha. Ses membres se pencheront sur les moyens de cohabiter désormais avec le coronavirus, ce selon quatre volets : l’économie et la vie de la population, l’éducation et la culture, l’autonomie et la sécurité ainsi que la lutte sanitaire et les soins médicaux. Ils seront chargés de donner des recommandations sur la politique à mener et de trouver une entente sociale en la matière.


A partir des avis d’experts de ce comité, le gouvernement prévoit d’établir, dans le courant de ce mois, une feuille de route concrète sur un retour progressif à la vie normale. Pour cela, il devrait prendre en compte les facteurs de la situation globale tels que le taux de vaccination, l’ampleur de l’épidémie, le taux des cas graves et celui de létalité, entre autres. Et il va changer son critère de référence pour déterminer ses mesures sanitaires, de sorte à remplacer le bilan quotidien de nouveaux patients par un taux des cas graves et de létalité. Cela reviendrait à alléger les mesures de distanciation sociale notamment concernant le nombre maximal de personnes dans les rassemblements privés et les horaires d’ouverture réduits dans les établissements commerciaux. Cependant, une initiative trop hâtive risque de réduire à néant tous les efforts menés avec un grand sacrifice des habitants. Ainsi, l’exécutif a mis en avant trois principes : le retour doit être progressif, inclusif et accompagné de toute la population. A ce propos, il a souligné la nécessité d’adopter un nouveau système de gestion des restrictions sanitaires, comme le « passeport vaccinal », et de renforcer le système médical, entre autres.

    

Actuellement, le taux des cas graves est tombé de 3,2 % à 2 %, celui de létalité de 1,4 % à 0,3 entre janvier et juillet, ce malgré la quatrième vague de contamination. Cela démontre bien l’efficacité du vaccin anti-COVID. Ces jours-ci, plus de 60 % des habitants ont achevé leur schéma vaccinal complet. Et le gouvernement estime qu’il pourra atteindre son objectif de vacciner entièrement 70 % de la population vers la fin de ce mois. En général, deux semaines après son injection, on arrive à un taux d’anticorps nécessaire pour être considéré comme immunisé. Donc, il sera probable de programmer à mi-novembre le début du retour progressif à la vie normale.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >