Aller au menu Aller à la page

Intercoréen

Chute libre du nombre des élèves qui considèrent la Corée du Nord comme un ennemi

Write: 2019-02-13 14:53:37Update: 2019-02-13 14:55:31

Chute libre du nombre des élèves qui considèrent la Corée du Nord comme un ennemi

Photo : KBS News

En 2018, le nombre des élèves sud-coréens qui considèrent la Corée du Nord comme un ennemi a fortement chuté en un an. C’est du moins ce qu’on a pu apprendre des résultats d’un sondage réalisé pour les ministères de la Réunification et de l’Education.

De fait, ils ont été seulement 5,2 % à avoir qualifié le Nord d’ennemi, contre 41 % en 2017.

Autre observation : pour 51 % des répondants, l’Etat communiste est un pays avec lequel le Sud doit coopérer, et les sud-Coréens doivent lui venir en aide pour 12 % d’entre eux. Les chiffres étaient respectivement de 41 % et 11 % en 2017.

A propos de la perception qu’ils ont du royaume ermite, 27 % ont évoqué « la dictature », contre 50 % l’année précédente. Cela dit, le plus grand nombre de répondants, soit trois élèves sur 10, ont toujours mentionné « la guerre » et « l’armée ».

A la question de savoir si la réunification intercoréenne est nécessaire, 74 % des élèves de primaire ont répondu par l’affirmative, contre seulement 55 % chez les lycéens.

L’enquête a été effectuée par l’institut Korea Research auprès de 82 947 élèves de 597 écoles primaires, collèges et lycées de tout le pays, entre le 22 octobre et le 10 décembre.

Contenus recommandés