Aller au menu Aller à la page

Intérieur

L’exécutif cherchera à ratifier trois conventions fondamentales de l’OIT

Write: 2019-05-23 10:39:04Update: 2019-05-23 23:03:35

Photo : YONHAP News

Le gouvernement a annoncé qu’il ferait en sorte de ratifier trois des quatre conventions fondamentales de l’Organisation internationale du travail (OIT). Il s’agit de deux textes portant sur la liberté syndicale et d'un autre sur l’interdiction du travail forcé. S’ils sont approuvés, le droit du travail pourra être considérablement amélioré en Corée du Sud. Les salariés licenciés et précaires pourront eux aussi adhérer à des syndicats. Ce qui n'est pas le cas actuellement.

Le pays a rejoint l'OIT en 1991, mais il n’a pas encore ratifié quatre des huit textes fondamentaux. Il est alors sous le feu des critiques de la communauté internationale. L’Union européenne a exercé sa pression sur lui dans le cadre de leur accord de libre-échange, le mettant en garde contre un possible conflit commercial.

Mais un long chemin reste à parcourir avant de parvenir à les ratifier. Car il faut obtenir l’approbation des députés, et l’amendement des projets de loi concernés sera nécessaire.

Les réactions des partenaires sociaux sont aussi très contrastées. Sans surprise, les syndicats saluent l’annonce, tandis que le patronat manifeste son inquiétude.

Contenus recommandés