Aller au menu Aller à la page

Politique

Washington appelle Séoul à se joindre à ses restrictions contre Huawei

Write: 2019-05-24 11:13:58Update: 2019-05-24 14:05:18

Washington appelle Séoul à se joindre à ses restrictions contre Huawei

Photo : KBS News

Les Etats-Unis ont demandé à la Corée du Sud de s’engager également dans le boycott de Huawei. Ainsi, le conflit commercial entre Washington et Pékin risque d’avoir par ricochet un impact sur Séoul.

La Corée du Sud est le premier pays au monde à avoir commercialisé la 5e génération de communication mobile. Et LG U+, l’un des trois opérateurs de télécommunication, s’est approvisionné auprès de Huawei pour une partie de ses équipements, alors qu’il détient 30 % des abonnés de la 5G. A part lui, une centaine d’entreprises du pays du Matin clair ont un lien commercial avec la société chinoise.

L’administration de Donald Trump a demandé à ses alliés de se joindre à la « croisade » contre Huawei, tels que le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Sans oublier la Corée du Sud.

A ce propos, un responsable du ministère sud-coréen des Affaires étrangères s’est contenté de dire que le département d’Etat américain avait évoqué sans cesse le risque pour la sécurité que représentent les équipements de Huawei. Mais il n’a pas voulu en dire davantage.

Ainsi, Séoul fait preuve d’une grande prudence en craignant une vive protestation de l'empire du Milieu. Il redoute une nouvelle « affaire THAAD ». En effet, la Corée du Sud a longtemps souffert du bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine autour de ce bouclier antimissile américain déployé sur son territoire.

Le pays du Matin clair envisagerait de maintenir sa position selon laquelle il est difficile d’intervenir dans les décisions d’entreprises privées. Toutefois, il pourrait être amené à donner une réponse plus concrète si le dossier est abordé lors du nouveau sommet sud-coréano-américain prévu en juin.

Contenus recommandés