Aller au menu Aller à la page

Politique

Moon Jae-in veut instaurer la paix via l’« initiative d’Oslo »

Write: 2019-06-12 19:34:51Update: 2019-06-13 09:26:25

Photo : YONHAP News

Aujourd'hui, cela fait un an jour pour jour que les dirigeants nord-coréen et américain se sont rencontrés pour la première fois à Singapour dans le cadre des négociations nucléaires. A cette occasion, le président de la République, qui est en visite d'Etat en Norvège, la 2e étape de sa tournée en Europe du Nord, a dévoilé son « initiative d'Oslo » dans un discours prononcé aujourd'hui au Forum d'Oslo. Y étaient présents quelque 600 personnalités et citoyens, dont le roi norvégien Harald V et la ministre norvégienne des Affaires étrangères Ine Soreide.

Pour le chef de l'Etat sud-coréen, une paix qui est bénéfique à la vie de la population permettra à celle-ci de surmonter la division nationale et d'en faire la véritable paix. Moon Jae-in lui a donné le nom de « paix pour le peuple ». En particulier, il a jugé primordial de mettre fin, de façon pacifique, à une violence structurelle résultant du conflit fratricide et aux préjudices dans les régions frontalières que subissent les peuples des deux Corées. Pour cela, il a cité le « comité frontalier » mis en place sur la base du Traité fondamental entre les deux Allemagnes, signé en 1972.

Le président Moon a émis le souhait que par le biais de ce comité frontalier, les Coréens du Nord et du Sud soient nourris d'un espoir concret pour la paix en surmontant les catastrophes naturelles telles que les incendies et les inondations. Du coup, il a souligné que la division du cœur du peuple, déchiré par les idéologies, guérira si le peuple se montre positif dans la conception de cette paix favorable à sa vie. Et d'ajouter que cela faciliterait à terme le processus de dénucléarisation et de paix dans la péninsule coréenne.

Ce n'est pas tout. Le numéro un sud-coréen a mis l'accent sur l'importance de l'instauration d'une paix durable dans cette partie du monde, qui contribue à mettre un terme aux conflits et désaccords entre les pays voisins. Il a cité les accords d'Oslo de 1993 qui ont servi de médiateur pour le conflit entre Israël et la Palestine.

A l'occasion du 1er anniversaire du sommet entre Kim Jong-un et Donald Trump, Moon a tenu à préciser que les deux dirigeants cherchaient à incarner les accords suivants : la dénucléarisation complète, les nouvelles relations bilatérales et le système de paix dans la péninsule. Et d'ajouter que leur confiance réciproque et leur volonté de dialogue sont inébranlables même si les pourparlers en question sont dans l'impasse. Enfin, Moon s'est engagé à emprunter sans répit l'itinéraire de paix qui est parsemé d'embûches, comme la Norvège qui a incarné la paix d'aujourd'hui.

Le Forum d'Oslo est un rassemblement annuel organisé par le ministère norvégien des Affaires étrangères et l’ONG suisse Centre for Humanitarian Dialogue. Parmi les précédents intervenants figurent l'ancien président américain Jimmy Carter et l'ex-chef de l'ONU Kofi Annan.

Contenus recommandés