Aller au menu Aller à la page

Politique

UNC : le contrôle d’accès au poste de garde de Goseong n’est pas nouveau

Write: 2019-06-13 10:44:46Update: 2019-06-13 14:50:34

UNC : le contrôle d’accès au poste de garde de Goseong n’est pas nouveau

Photo : YONHAP News

Alors que les médias sud-coréens ont remis en question le récent refus par le Commandement des Nations unies en Corée du Sud (UNC) de l’accès de journalistes au poste de garde de Goseong, un district situé près de la frontière intercoréenne, ce dernier a expliqué que ce contrôle d’accès n’était pas nouveau et que cet endroit n’était pas, en principe, ouvert au public. Et d’ajouter que la sécurité des visiteurs passe avant tout.

Le poste de garde en question faisait partie de ceux à retirer à titre d’essai selon l’accord militaire intercoréen signé le 19 septembre dernier. Mais comme les deux Corées ont convenu d’en garder un de chaque côté, le poste de Goseong a été maintenu en l'état.

Ce lieu n’est pas, en effet, officiellement ouvert au public. Cependant, à l’occasion de l’inauguration du sentier de la paix situé dans la zone démilitarisée dans le même district, l’accès au poste avait été octroyé, sous conditions, aux civils, dont les journalistes.

De son côté, le ministère de la Défense a fait savoir, lundi, que selon l’UNC, ce dernier limitait provisoirement l’accès des civils au site afin de passer en revue les dispositifs de sécurité des visiteurs.

Contenus recommandés