Aller au menu Aller à la page

Politique

Assemblée nationale : le projet d’additif budgétaire risque de ne pas être voté en session extraordinaire de juin

Write: 2019-07-19 13:15:47Update: 2019-07-19 22:24:51

Assemblée nationale : le projet d’additif budgétaire risque de ne pas être voté en session extraordinaire de juin

Photo : YONHAP News

En ce dernier jour de la session extraordinaire de juin, les chefs des trois groupes parlementaires, le Minjoo, le Parti Liberté Corée (PLC) et le Bareun-Avenir, n'ont toujours pas trouvé un accord sur les textes à traiter lors de la séance plénière ni sur son ordre du jour. En cas d'échec des négociations, la session actuelle risque de se solder sans aucun projet ou proposition de loi adopté.

Le parti au pouvoir souhaite avant tout faire passer le projet d’additif budgétaire, alors que les deux autres formations conservatrices demandent, en échange, de soumettre au vote la motion de censure contre le ministre de la Défense, Jeong Kyeong-doo.

A l’issue de leur réunion ce matin, le président du groupe parlementaire de la formation présidentielle, Lee In-young, a fait savoir, devant des journalistes, qu’il allait s’entretenir de nouveau avec ses homologues cet après-midi.

En face, Na Kyung-won qui représente le PLC, a expliqué que son parti avait proposé d’accepter d’ouvrir la séance la semaine prochaine pendant deux jours pour traiter la motion de censure, mais que le Minjoo avait rejeté cette proposition.

De son côté, le numéro 2 du Bareun-Avenir, Oh Shin-hwan, s’est montré sceptique en estimant difficile qu’une alternative soit mise sur la table des négociations.

Les trois chefs de groupe parlementaire vont encore se réunir, cet après-midi, sous l’égide du président de l’Assemblée nationale, Moon Hee-sang.

Contenus recommandés