Aller au menu Aller à la page

Intercoréen

Selon Pyongyang, reculer de peur revient à s'autodétruire

Write: 2019-10-22 09:14:55Update: 2019-10-22 13:43:05

Selon Pyongyang, reculer de peur revient à s'autodétruire

Photo : YONHAP News

En Corée du Nord, le journal officiel du Parti des travailleurs a violemment critiqué les sanctions internationales et américaines prises à l’encontre de Pyongyang. Dans son article intitulé « les sanctions ne sont pas une arme omnipotente » en date d'hier, le Rodong Sinmun a souligné que faire un pas en arrière entraînerait dix voire cent pas en arrière avant de provoquer le déclin du pays.

Évoquant la mort de l'ancien président irakien Saddam Hussein et celle du colonel libyen Mouammar Kadhafi, le média nord-coréen a appelé à en tirer toutes les conclusions nécessaires. Selon lui, si le régime de Kim Jong-un cède face aux sanctions, il ne pourra éviter sa propre destruction. D'où la nécessité de poursuivre sa lutte pour conserver sa souveraineté.

Après avoir annoncé l’échec des discussions avec Washington, qui se sont tenues au début du mois d’octobre en Suède, Pyongyang continue de durcir le ton contre la Maison blanche, refusant la proposition de cette dernière pour une deuxième phase de pourparlers bilatéraux.

Contenus recommandés