Aller au menu Aller à la page

Politique

Financement des GI’s : les députés sud-coréens s’opposent à toute hausse exorbitante

Write: 2019-11-08 11:26:54Update: 2019-11-08 18:01:34

Financement des GI’s : les députés sud-coréens s’opposent à toute hausse exorbitante

Photo : YONHAP News

La commission parlementaire des affaires diplomatiques et de la réunification s'est réunie hier en session plénière. Et ses membres, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, ont qualifié d’une seule voix d’« inacceptable » la demande formulée par Washington à Séoul d’assurer une hausse « excessive » de ses contributions financières au stationnement des soldats américains dans la péninsule.

Lors de cette réunion, la ministre des Affaires étrangères a reconnu que les Etats-Unis avançaient un chiffre qui s’écarte du niveau habituellement défini dans l’accord spécial sur le partage des frais de défense (SMA). Kang Kyung-wha a précisé qu’ils avaient ajouté de nombreux éléments nouveaux sur la liste des dépenses à budgéter.

Lee Seok-hyun du Minjoo, la formation présidentielle, a fustigé l’exigence des USA, faisant remarquer que la ministre n’avait pas démenti le montant fuité dans la presse, à savoir 4,7 milliards de dollars. Selon lui, autant les députés de l’opposition que ceux de la majorité n’auront pas l’intention de ratifier une telle augmentation à l’Assemblée nationale. Il serait raisonnable de proposer une hausse des contributions en fonction du taux d’augmentation habituellement appliqué au SMA ainsi que le taux d’inflation.

De son côté, Lee Jung-hyun, un député indépendant de tendance conservatrice, a fait savoir qu’un tel accroissement soudain pourrait décevoir voire dégoûter même les plus fervents partisans, comme lui, de l’alliance avec les Etats-Unis. Pour Yoon Sang-hyun, le président de la commission et député du Parti Liberté Corée (PLC), la première force d’opposition, les sud-Coréens n’accepteront jamais que la somme des contributions de Séoul soit multipliée par cinq en l’espace d’un an seulement. Dans une telle situation, l’alliance entre Séoul et Washington ne serait réduite qu’à « un simple business » et les soldats américains à « des mercenaires ». a-t-il poursuivi.

Pour rappel, le secrétaire d’Etat adjoint des Etats-Unis pour l’Asie orientale et le Pacifique, David Stilwell et le chef de la délégation américaine des négociations du SMA, James DeHart, en visite à Séoul ces deux derniers jours, auraient demandé à la Corée du Sud un financement de l’ordre de 5 milliards de dollars. Ce montant contiendrait les frais de déploiement des armes stratégiques depuis les bases américaines à Guam et Okinawa, en cas d’urgence dans la péninsule.

Contenus recommandés