Aller au menu Aller à la page

Economie

PPA : accalmie dans les élevages, mais menace des sangliers sauvages

Write: 2019-11-08 13:29:14Update: 2019-11-08 15:04:40

PPA : accalmie dans les élevages, mais menace des sangliers sauvages

Photo : YONHAP News

La Corée du Sud n’a enregistré aucune contamination supplémentaire de la peste porcine africaine (PPA) depuis le 14e et dernier cas relevé dans une exploitation située à Yeoncheon. Demain, cela fera un mois, jour pour jour, que le pays enregistre une « contagion zéro » dans les fermes d’élevage. Pour rappel, les 14 cas ont été confirmés dans quatre villes situées au nord de Séoul.

Malgré cette accalmie, les autorités sanitaires ne souhaitent pas relâcher leur vigilance. En effet, elles continuent de recenser de nouveaux cas d’épizootie chez des sangliers sauvages découverts dans des zones proches de la frontière intercoréenne. Le nombre de sangliers infectés par la PPA s’élève à 22, ce qui dépasse largement celui des porcs d’élevage contaminés.

L’industrie porcine a subi un gros coup frein dans le nord de la province de Gyeonggi et dans la ville d’Incheon, frappées de plein fouet par cette maladie. Au total, le nombre de cochons abattus ou à abattre a atteint mercredi dernier 434 895 têtes.

Par conséquent, le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a décidé de débloquer un fonds de 53 milliards de wons, soit 41 millions d’euros, afin de venir en aide aux exploitations qui ont enduré d’importantes pertes. En effet, elles étaient sommées de confier leurs troupeaux à l’abattage, aux rachats par l’Etat ou encore aux programmes d’extinction.

Contenus recommandés