Aller au menu Aller à la page

International

Nucléaire : Pyongyang rejette sur Washington la responsabilité du blocage des négociations bilatérales

Write: 2019-11-12 10:49:09Update: 2019-11-14 01:12:57

Photo : YONHAP News

L’ambassadeur nord-coréen à l’Onu a vivement critiqué les Etats-Unis et la Corée du Sud. S’exprimant hier lors d’une session de l’assemblée générale sur le rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Kim Song a affirmé que les relations Pyongyang-Washington n’avaient quasiment pas progressé depuis le premier sommet entre les dirigeants des deux pays, en juin 2018 à Singapour.

Avant d’ajouter que la péninsule n’était toujours pas sortie du cercle vicieux des tensions, et ce entièrement à cause des provocations politiques et militaires des Etats-Unis. Selon lui, l’application de l’accord intervenu à Singapour est la clé de la consolidation de la paix et de la stabilité.

Le représentant nord-coréen a également souligné que, depuis l’an dernier, son pays poursuivait de bonne foi ses efforts pour une paix durable dans la péninsule et s’abstenait de procéder à des essais nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux.

A propos des relations intercoréennes, Kim a déploré le fait qu’elles fassent, elles aussi, du surplace en raison de la double attitude des autorités sud-coréennes. En effet, selon lui, le Sud semble proposer des initiatives de paix, mais renforce parallèlement sa posture de préparation militaire.

Lors de la session d’hier, le directeur général par intérim de l’AIEA a indiqué que les activités nucléaires du pays communiste suscitaient toujours de graves inquiétudes. Cornel Feruta a alors appelé le régime de Kim Jong-un à immédiatement coopérer avec son organisation.

Contenus recommandés