Aller au menu Aller à la page

International

Au minimum 23 000 travailleurs nord-coréens de 47 pays ont été rapatriés

Write: 2019-12-12 13:31:27Update: 2019-12-12 15:11:40

Au minimum 23 000 travailleurs nord-coréens de 47 pays ont été rapatriés

Photo : YONHAP News

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, en décembre 2017, la résolution 2397, dont l’article 8 prévoit le rapatriement des travailleurs nord-coréens et leurs surveillants séjournant dans les pays membres de l’Onu. Depuis, 47 Etats auraient renvoyé plus de 23 000 nord-Coréens chez eux.

Le texte a obligé les pays membres à remettre un rapport à mi-parcours, le 22 mars dernier, et un rapport final, avant le 22 mars 2020.

D’après le compte rendu émis par la Russie, le nombre de nord-Coréens titulaires de visa de travail a baissé de 18 533 entre le 31 décembre 2017 et le 31 décembre 2018, passant de 30 023 à 11 490 individus. Le Koweït a fait savoir, dans un rapport daté du 8 avril dernier, qu’il avait renvoyé un total de 904 personnes, soit la moitié de l’ensemble des travailleurs nord-coréens résidant dans le pays. Le Qatar a annoncé que leur nombre était passé de 2 541 en janvier 2016 à 70 le 25 mars dernier, et la Pologne de 451 à 31 individus entre décembre 2017 et décembre 2018. Arrivent ensuite le Vietnam avec 51 nord-Coréens qui sont rentrés chez eux, le Népal avec 33, la Birmanie avec 21, le Pérou avec 6 et la Suisse avec 3.

La Chine, où devraient résider le plus grand nombre de travailleurs, a soumis son rapport intermédiaire le 8 mars 2019, mais n’en a pas dévoilé le contenu.

La Corée du Sud, les Etats-Unis et la France ont rapporté qu’ils ne comptaient aucun travailleur nord-coréen sur leur sol, et le Japon a expliqué interdire, par principe, leur entrée sur son territoire.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >