Aller au menu Aller à la page

Politique

L’investigation sur un cargo étranger soupçonné d'avoir violé les sanctions contre la Corée du Nord piétine

Write: 2020-01-16 11:30:56Update: 2020-01-16 16:54:45

L’investigation sur un cargo étranger soupçonné d'avoir violé les sanctions contre la Corée du Nord piétine

Photo : YONHAP News

L’enquête de la police maritime sud-coréenne portant sur un cargo d’un pays tiers, dont la sortie du territoire a été interdite pour avoir violé les sanctions onusiennes contre la Corée du Nord, marque le pas.

Il s’agit du « Katrin », un cargo de 1 014 tonnes, navigant sous pavillon panaméen. Il est soupçonné d’avoir transféré, entre juillet et décembre 2018, au port de Chongjin, au Nord, et en mer, des produits pétroliers au navire nord-coréen Kum Jin Gang 3 (ou Wan Heung 11), figurant sur la liste noire de l’organisation internationale, et ce, à trois reprises.

Selon les autorités sud-coréennes, l’investigation contre le propriétaire du bateau, un russe connu sous l’initial K, est en cours depuis mars 2019, mais n’a pour l’instant pas apporté de résultats tangibles. L’homme rejetterait en bloc toutes les charges. À sa demande, le « Katrin » a été démantelé en juillet dernier.

Pour l’instant, il parait difficile de trouver des preuves supplémentaires pouvant appuyer les accusations pesant sur l’armateur. Un responsable de la police maritime a fait savoir que l’affaire serait confiée très prochainement au Parquet.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >