Aller au menu Aller à la page

Politique

JO 2032 : la Cheongwadae défend l’exemption de l’étude de faisabilité du projet intercoréen

Write: 2020-01-23 12:04:50Update: 2020-01-23 14:13:12

JO 2032 : la Cheongwadae défend l’exemption de l’étude de faisabilité du projet intercoréen

Photo : YONHAP News

La Corée du Sud espère accueillir, conjointement avec la Corée du Nord, les Jeux olympiques d’été de 2032. Elle a d’ores et déjà sélectionné sa capitale comme ville candidate de leur organisation. De l’autre côté du 38e parallèle, c’est probablement Pyongyang qui sera la ville hôte.

Dans cette optique, le gouvernement a entériné un projet en ce sens, hier, lors du conseil des ministres, et a décidé dans le même temps de l’exempter d’une étude de faisabilité, dite préliminaire. Pourtant, selon la réglementation en vigueur, un projet de candidature ou d’organisation d’événements d’envergure internationale doit être soumis à une telle étude, si le coût nécessaire est estimé à plus de 5 milliards de wons, environ 3,8 millions d’euros.

Les détracteurs de l’administration Moon ont aussitôt réagi, en affirmant que cette dérogation risquait de peser négativement sur l’assainissement des finances publiques.

La Cheongwadae a rétorqué que la décision d’hier avait été prise en considération des directives portant sur la gestion d’événements internationaux. Avant de rappeler que les projets de politique nationale, finalisés en conseil des ministres ou lors des réunions présidées par le chef de l’Etat, pouvaient bénéficier d’une telle exemption.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >