Aller au menu Aller à la page

International

L'alliance « Five Eyes Plus » voit le jour pour limiter les provocations nord-coréennes

Write: 2020-01-27 10:58:53Update: 2020-01-27 20:42:49

L'alliance « Five Eyes Plus » voit le jour pour limiter les provocations nord-coréennes

Photo : YONHAP News

L'alliance des services de renseignement « Five Eyes », réunissant l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, s'est associée à la France, au Japon et à la Corée du Sud dans le but de restreindre les provocations de la Corée du Nord. C’est ce qu’a rapporté, hier, Kyodo News.

Ainsi élargi, ce groupe comprenant cinq pays anglophones et trois nouveaux partenaires, renforcera les activités de renseignement qui vont au-delà de l'analyse des missiles balistiques nord-coréens, actuellement assurée par le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis. A en croire l'agence de presse nippone, des responsables des huit nations se sont réunis à l'automne dernier et ont discuté de la meilleure façon de collecter des informations sur le régime de Kim Jong-un. 

Les « cinq yeux » souhaitent ainsi développer un partenariat avec ces trois nouveaux pays afin de faciliter les échanges de renseignements entre eux, tout en contrant les menaces potentielles dans la région, comme celles venant de Chine, qui accroît sa puissance dans de nouveaux domaines, comme l’espace et la cybersécurité. 

Rappelons que les origines de cette alliance militaire remontent à la Seconde guerre mondiale. Tout à commencer par un traité, signé après la guerre, d’abord entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis, puis avec le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, qui visait à assurer la coopération entre les différents services en matière de collecte de renseignements.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >