Aller au menu Aller à la page

Intérieur

Le Parquet entame une enquête contre Lee Jae-yong pour injection de propofol

Write: 2020-02-13 14:56:11Update: 2020-02-13 15:57:21

Le Parquet entame une enquête contre Lee Jae-yong pour injection de propofol

Photo : KBS News

Le Parquet du district central de Séoul a lancé une investigation contre le vice-président de Samsung Electronics. Lee Jae-yong est suspecté de s’être fait injecté régulièrement du propofol, un agent anesthésique intraveineux d’action rapide, dans une clinique de chirurgie esthétique.

Le petit ami d’une aide-soignante de ladite clinique, un certain Kim, a récemment révélé ce soupçon à News Tapa, un média indépendant du pays, en appuyant son témoignage par une copie des messages instantanés échangés entre l’héritier présomptif du premier conglomérat sud-coréen et sa copine. Selon lui, Lee Jae-yong se serait livré à cette pratique illégale jusqu’à ce qu’il soit mis en détention provisoire, en 2017, suite à son implication dans le « Choi gate », un méga-scandale qui a conduit à la destitution de l’ex-présidente de la République, Park Geun-hye, en mars de la même année.

Le ministère public a déjà mené une enquête contre cette clinique, qui est aujourd’hui fermée. Son directeur et une des aides-soignantes se trouvent actuellement sous les verrous, dans l’attente du début de leur procès.

Le géant sud-coréen de l’électronique a tout de suite rejeté en bloc cette charge en affirmant qu’il allait examiner la possibilité d’entamer un procès civil ou pénal contre News Tapa pour propagation de fausse nouvelle.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >