Aller au menu Aller à la page

Politique

Covid-19 : l’Assemblée nationale vote trois projets de loi de « circonstances »

Write: 2020-02-26 16:17:46Update: 2020-02-26 22:42:34

Covid-19 : l’Assemblée nationale vote trois projets de loi de « circonstances »

Photo : YONHAP News

Retour à la normale, aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, qui poursuit ses travaux en session extraordinaire, qui doit s’achever le 17 mars. Ceux-ci ont été interrompus lundi après-midi, après avoir appris que certains membres de la première force de l’opposition avaient participé, la semaine dernière, à une réunion à laquelle a pris part une personne contrôlée positive, plus tard, au nouveau coronavirus.

Dès cet après-midi, les députés ont ouvert une nouvelle séance plénière pour voter trois projets de loi de « circonstances », visant à lutter de manière plus efficace contre l’épidémie.

En vertu de ces nouvelles législations, il sera dorénavant possible d’hospitaliser ou de placer en quarantaine toute personne étant suspectée d’avoir contracté des maladies contagieuses. En cas de refus, les personnes incriminées seront passibles d’une peine maximale d’un an de prison ou d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 millions de wons, un peu plus de 7 500 euros.

Ces lois permettront également de distribuer des masques de protection en priorité aux classes vulnérables dans les zones fortement contaminées. Le ministre de la Santé pourra, quant à lui, augmenter jusqu’à plus de 100 personnes le nombre d’effectifs chargés des enquêtes épidémiologiques.

Le Parlement a en outre décidé de mettre en place une commission ad hoc chargée de plancher sur les mesures à prendre afin de venir à bout de l’épidémie.

Par ailleurs, le président de la République, Moon Jae-in, rencontrera vendredi les patrons des partis au pouvoir et de l’opposition afin d’échanger sur ces mesures de lutte.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >