Aller au menu Aller à la page

Intérieur

Rentrée scolaire : Séoul réfléchit toujours pour trancher sur la date

Write: 2020-03-27 11:49:14Update: 2020-03-27 13:46:37

Rentrée scolaire : Séoul réfléchit toujours pour trancher sur la date

Photo : YONHAP News

En Corée du Sud, la grande rentrée scolaire a été reportée trois fois depuis le début de l'épidémie du Covid-19. Il s’agit désormais de savoir si les élèves pourront réellement reprendre le chemin de l’école le 6 avril prochain. Dans ce contexte, le gouvernement se veut toujours plus prudent, parce qu’il ne veut pas baisser trop rapidement sa vigilance. 

Actuellement, tous les citoyens sont priés de respecter la campagne gouvernementale de « distanciation sociale à forte intensité », dont la période s'étend du 22 mars au 5 avril. Les autorités demandent de suspendre tout grand rassemblement religieux, sportif ou de loisirs, de mettre en œuvre le travail à domicile dans le privé ainsi que dans le public, et de remettre à plus tard les voyages et les réunions familiales ou amicales.

Lors d’un briefing organisé hier, le Centre national de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) a reconnu que la vie de reclus depuis quatre semaines aggravait la fatigue des habitants, et que cette distanciation perturbait beaucoup le quotidien des citoyens et les activités économiques. Du coup, le KCDC a laissé entendre que le gouvernement tâchait d’élaborer « un plan d’action sanitaire au quotidien » permettant d’harmoniser efficacement la reprise des activités et la prévention sanitaire, même s'il ne s'agit pas encore d'un véritable retour à la normale. 

Certes, la situation s’est bien stabilisée mais le nombre de nouveaux cas confirmés se maintient aux alentours de 100 personnes chaque jour.

Toutefois, le gouvernement envisage de passer en revue le cas de Singapour qui a décidé de rouvrir les écoles le 23 mars dernier, comme prévu. Les responsables singapouriens ont justifié ce choix : les enfants sont moins exposés à la contamination du coronavirus que les adultes, et sont plus en sécurité lorsqu’ils sont entre eux plutôt qu’avec des adultes. La Corée du Sud souhaite par conséquent suivre de près la situation à Singapour, prendre en compte les impacts de ses propres politiques sanitaires, et étudier les modalités de cours mis en place par les universités sud-coréennes, avant de trancher sur la rentrée scolaire pour les enseignements primaire et secondaire.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >