Aller au menu Aller à la page

Intérieur

COVID-19 : aucun voyageur chinois entre la Corée du Sud et la Chine en 24 heures

Write: 2020-04-06 10:32:10Update: 2020-04-06 13:21:51

COVID-19 : aucun voyageur chinois entre la Corée du Sud et la Chine en 24 heures

Photo : YONHAP News

Samedi dernier, aucun passager chinois n'est entré en Corée du Sud et aucun ressortissant chinois n'est sorti du territoire sud-coréen. Phénomène jamais vu depuis l’établissement des relations diplomatiques entre Séoul et Pékin en août 1992. C’est le fruit des mesures de restriction d’entrée du gouvernement pour endiguer la propagation du COVID-19.

Le 29 mars dernier, 464 voyageurs chinois ont visité le pays du Matin clair, soit un chiffre record durant ces sept derniers jours, alors que 175 Chinois sont retournés dans leur pays le 1er avril, un autre record. Or le 4 avril, aucun passage d'individus de nationalité chinoise n'a été recensé au bureau d'immigration sud-coréen.

Pour rappel : avant la pandémie du COVID-19, chaque jour quelque 15 000 Chinois, en moyenne, se sont rendus dans le pays et pas moins de 18 000 faisaient le déplacement dans le sens inverse.

Même constat pour le nombre de sud-Coréens qui ont fait des va-et-vient entre les deux pays. Samedi dernier, 49 personnes ont quitté l'empire du Milieu pour venir en Corée du Sud et parmi eux, 37 étaient de nationalité sud-coréenne. Le même jour, 70 passagers ont fait le voyage dans l'autre sens, et parmi eux figuraient 27 sud-Coréens, alors que les autres étaient tous étrangers. 

Cette chute des échanges personnels relève des mesures de restriction plus drastique que Séoul a mises en place le 4 février dernier, dans le cadre de la lutte contre la propagation de l'épidémie. Selon le ministère, ces limitations se sont avérées aussi effectives que l'interdiction d'entrée tout court à l'égard des passagers. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >