Aller au menu Aller à la page

Politique

COVID-19 : Séoul envisage de recourir à la surveillance électronique des personnes confinées

Write: 2020-04-07 10:22:38Update: 2020-04-07 23:03:46

Photo : YONHAP News

Le gouvernement envisage d’introduire un nouveau dispositif de contrôle afin de contenir la propagation de l’épidémie du COVID-19. L'idée est de faire porter un bracelet électronique à ceux qui sont obligés de rester confinés.  

Une décision en ce sens serait rendue, aujourd’hui, lors d’une réunion informelle entre les ministres concernés, sous la présidence du Premier ministre Chung Sye-kyun. 

L’exécutif en est venu à étudier cette surveillance électronique suite à l’augmentation du nombre de confinés qui enfreignent les règles mises en place, en particulier les arrivants de l’étranger, alors qu'il a déclaré la tolérance zéro à leur égard. 

A l’heure actuelle, ceux qui font l’objet de mesures de confinement sont obligés de télécharger une application de géolocalisation sur leur téléphone portable. Cependant, certains d’entre eux sortent de leur domicile sans smartphone afin d'éviter cette surveillance. 

Le bracelet électronique ne sera cependant utilisé que lorsque les confinés donneront leur accord. En retour, le gouvernement étudie la possibilité de refuser l’entrée sur le territoire aux voyageurs venant de l’étranger qui n’acceptent pas de le porter.

Des problèmes se posent toutefois : une telle mesure peut provoquer une polémique sur les droits de l’Homme ou encore l’éventuel manque de bracelets.

Pour rappel, au 4 avril, le pays comptait un total de 37 248 individus mis en quarantaine. 137 d’entre eux ne se sont pas pliés à l’obligation. Actuellement, 63 sont placés en garde à vue pour n'avoir pas respecté le confinement.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >