Aller au menu Aller à la page

Politique

Parlement : la cérémonie d’ouverture officielle de la nouvelle législature prévue demain

Write: 2020-07-15 09:40:05Update: 2020-07-16 07:38:41

Parlement : la cérémonie d’ouverture officielle de la nouvelle législature prévue demain

Photo : YONHAP News

Le mandat de quatre ans des députés élus aux législatives du 15 avril a débuté le 30 mai. Mais un bras de fer a aussitôt été engagé entre les deux principaux partis de l’Assemblée nationale sur la composition de ses commissions permanentes. La cérémonie officielle d’ouverture de la nouvelle législature n’a en conséquence pu avoir lieu.

Cet événement, symbolique et solennel à la fois, sera finalement organisé demain, 48 jours après le lancement du nouveau pouvoir législatif. C’est la première fois depuis la dernière révision de la Constitution, en 1987, qu’il se tient aussi tard.

En tout cas, la décision est intervenue hier lors d’une rencontre entre les patrons de groupe parlementaire du Minjoo et du Parti du Futur Unifié (PFU). Kim Tae-nyeon, du parti au pouvoir, et Joo Ho-young, de la première force de l’opposition conservatrice, se sont également entendus sur le calendrier concret de la session extraordinaire en cours.

Lors de la cérémonie d’ouverture de demain, le président de la République, Moon Jae-in, s’exprimera à la tribune du Parlement, comme le veut la tradition. Lundi et mardi prochains, les allocutions des chefs de file des deux formations sont prévues. Dès le lendemain, les séances de questions au gouvernement commenceront pour trois jours.

Le 30 juillet et le 4 août, le dernier jour de la session, l’Hémicycle tiendra des séances plénières pour soumettre au vote des projets ou des propositions de loi jugés urgents.

A l’issue de leur rencontre, Kim et Joo se sont réjouis de leur entente, bien qu’elle soit tardive. Les débats politiques s’annoncent quand même toujours laborieux, même houleux, car de nombreux dossiers brûlants sont sur la table. Ils concernent les auditions de confirmation des candidats aux postes de ministre de la Réunification, de patron du renseignement et de directeur général de la Police nationale, le lancement de la nouvelle agence en charge de l’enquête sur les crimes impliquant de hauts fonctionnaires, entre autres.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >