Aller au menu Aller à la page

Politique

Harcèlement sexuel : un diplomate sud-coréen mis en cause par la Nouvelle-Zélande

Write: 2020-07-30 12:01:47Update: 2020-07-30 13:39:10

Harcèlement sexuel : un diplomate sud-coréen mis en cause par la Nouvelle-Zélande

Photo : YONHAP News

L’affaire de harcèlement sexuel présumé impliquant un diplomate ayant travaillé, il y a trois ans, à l’ambassade de Corée du Sud en Nouvelle-Zélande fait des vagues. Elle a même été évoquée lors d’un entretien téléphonique entre les dirigeants des deux pays.

Tout a commencé en 2017. Selon la presse néo-zélandaise, l’homme en question aurait eu envers un employé masculin de l’ambassade, de nationalité locale, des comportements déplacés, et ce contre son gré et à trois reprises. Un tribunal de Wellington a émis en février dernier un mandat d’arrêt contre ce sud-Coréen, qui avait déjà quitté le pays peu après l’affaire.

Les médias de l’île océanique ont aussi publié son visage et son nom, et ont reproché au gouvernement de Séoul de refuser de coopérer pour faire avancer l’enquête à son sujet.

Face au piétinement de l’investigation, la Première ministre Jacinda Ardern a fait mention de ces allégations lors de sa conversation téléphonique, mardi, avec le président Moon Jae-in. Celui-ci s’est alors engagé à donner une suite concrète après avoir demandé au ministère concerné de vérifier la véracité des faits.

Le ministère des Affaires étrangères a d’ailleurs mené une enquête interne en 2018. Il a ensuite infligé au diplomate incriminé une simple réduction d’un mois de salaire et l’a affecté à un poste de consul général dans un pays d’Asie. 

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >