Aller au menu Aller à la page

International

Trump : « je serai en train de dialoguer avec Pyongyang, s’il n’y avait pas la présidentielle en novembre »

Write: 2020-08-06 11:14:22Update: 2020-08-06 18:41:12

Photo : YONHAP News

Le président des Etats-Unis a déclaré que s’il n’y avait pas la présidentielle américaine en novembre prochain, il serait en train de mener des négociations avec l’Iran, la Chine et la Corée du Nord. Donald Trump a fait cette remarque lors d’une interview téléphonique, hier, avec la chaîne Fox News.

Selon l’hôte de la Maison blanche, les trois pays veulent un accord avec Washington et il a toujours une bonne relation avec le régime de Kim Jong-un. Une manière de vanter sa politique diplomatique.

Hasard du calendrier ou non, le même jour, plusieurs hauts responsables du département d’Etat américain ont, eux aussi, fait mention du dialogue avec Pyongyang.

L’un d’entre eux, l’adjoint au représentant spécial pour la Corée du Nord, a réaffirmé que le pays de l’Oncle Sam s’apprêtait à le renouer avec le royaume ermite et qu’il était nécessaire de renforcer le rôle de la Chine dans l’application des sanctions internationales contre son allié nord-coréen. Alex Wong en a fait état, interrogé sur la politique nord-coréenne de l’administration Trump, lors d’une audition de confirmation virtuelle de sa nomination au poste de représentant suppléant pour les affaires politiques spéciales aux Nations unies.

Le 7 juillet, Donald Trump s’était lui-même déclaré disposé à retrouver Kim Jong-un pour un nouveau sommet. Une entrevue qui semble pratiquement impossible, à à peine 90 jours de la présidentielle.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >