Aller au menu Aller à la page

Politique

Le milieu politique réclame un 4e budget additionnel

Write: 2020-08-11 10:07:23Update: 2020-08-11 19:11:12

Photo : KBS News

Alors que la Corée du Sud vit la plus longue saison estivale des pluies de son Histoire, les différents milieux politiques s’accordent sur la nécessité d’établir un nouvel additif au budget 2020.

Le Minjoo, le parti au pouvoir, prévoit d’en discuter en urgence avec le gouvernement, afin d’accélérer la réparation des dommages causés par les intempéries. S’il examine ce sujet un mois après l’adoption du troisième additif budgétaire, c’est à cause du manque de fonds de réserve. Il reste environ 2 000 milliards de wons, soit 1,4 milliard d’euros, mais la moitié est destinée au projet d’élargissement de la protection des emplois.

Pour le Parti du Futur Unifié (PFU), la première force de l’opposition, ce choix politique est inévitable, car l’exécutif a déjà dépensé une grande partie de son enveloppe annuelle. Le Parti de la Justice, le plus entreprenant sur ce sujet, a demandé l’organisation sans délai d’une réunion à l’Assemblée nationale. Le dernier entérinement d’un quatrième complément au budget remonte à 1961.

Pourtant, certains estiment que prendre une décision immédiatement ne sera pas si simple, car il reste encore le budget des gouvernements locaux alloué aux désastres, qui s’élève à 3 000 milliards de wons, soit 2,2 milliards d’euros. De plus, la discussion ne sera possible qu’après l’estimation concrète de l’ampleur des dégâts causés par le jangma. La possibilité d’une seconde vague du COVID-19 doit aussi être prise en compte.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >