Aller au menu Aller à la page

Intérieur

30 % des sud-Coréens se disent prêts à épouser un étranger

Write: 2020-09-22 12:48:24Update: 2020-09-22 16:18:19

30 % des sud-Coréens se disent prêts à épouser un étranger

Photo : YONHAP News

Près de trois sud-Coréens sur dix sont disposés à se marier avec un étranger. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée fin 2019 par la Fondation des Coréens à l’étranger auprès de 1 000 adultes, et dont le résultat a été publié hier.

Même résultat dans l’hypothèse où un membre de leur famille souhaiterait épouser une personne de nationalité différente. 30,2 % des interrogés ont ainsi déclaré qu’ils soutiendraient son choix, alors que 36,9 % s’y opposeraient. 32,9 % ont répondu que cela dépendrait de la situation.

Ceux qui se montrent ouverts au mariage international étaient les plus nombreux à Incheon (69 %), suivi de Busan (41,9 %) et Daejeon (41,2%). Les villes de Gwangju (7,7 %) et d’Ulsan (6,3 %) étaient les plus réticentes.

Autre observation : les diplômés d’un master ou d’un doctorat, et les titulaires d’une licence sont plus disposés à s’unir avec une personne non-sud-coréenne, avec 50 % et 32,5 % respectivement. Le pourcentage était également plus élevé parmi les citoyens dont les revenus s’élèvent entre 4 millions et 6 millions de wons, soit entre 3 000 et 4 400 euros (32,3 %), et à plus de 4 400 euros (35,1 %).

Les régions ou pays les plus plébiscités pour l’origine de leur éventuel conjoint étaient les Etats-Unis et le Canada avec 66,6 %. Viennent ensuite l’Europe (41,3 %), l’Asie (13,7 %) et le Japon (12,8 %).

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >