Aller au menu Aller à la page

Politique

Meurtre d’un sud-Coréen par Pyongyang : les canaux de communication toujours pas rétablis

Write: 2020-09-28 13:39:35Update: 2020-09-28 21:03:52

Photo : YONHAP News

L’enquête se poursuit pour retrouver le corps d’un fonctionnaire tué la semaine dernière par Pyongyang. Les zones à partir de l’ouest de l’île de Yeonpyeong jusqu’au sud de l’île de Socheong ont été divisées en huit : la Marine s’est occupée des quatre sections près de la « NLL », la frontière maritime intercoréenne en mer Jaune, tandis que la garde côtière fouille l’autre moitié située au sud.

En ce qui concerne l’envahissement des eaux territoriales, prétendu par la Corée du Nord, le ministère sud-coréen de la Défense a affirmé que la NLL représentait une démarcation effective et que l’investigation se déroulait comme il fallait. Alors que Séoul a réclamé, hier, à Pyongyang, de restaurer les canaux de communication militaires dans le cadre des recherches conjointes, le royaume ermite n’a pris aucune action jusqu’à cet après-midi.

Par ailleurs, à en croire le ministère de la Réunification, il prend au sérieux cet incident et examine les dispositifs à opérer, tout en observant attentivement la réaction du pays communiste. S’agissant de la possibilité d'un changement dans les relations intercoréennes, après l’envoi d'une notification du Nord sur cet incident à la Maison bleue, il a refusé d'apporter une réponse claire, souhaitant simplement que le problème soit rapidement réglé pour la familles de la victime.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >