Aller au menu Aller à la page
Go Top

International

COVID-19 : l’Agence européenne des médicaments lance un examen continu du traitement de Celltrion

Write: 2021-02-25 10:38:19Update: 2021-02-25 18:31:54

Photo : YONHAP News

AstraZeneca pourrait avoir du mal à tenir ses promesses d’approvisionnement de son vaccin anti-COVID dans l’Union européenne au deuxième trimestre.

Selon les agences de presse Reuters et AFP, le géant pharmaceutique ne sera capable de lui fournir que la moitié de 180 millions de doses, le volume attendu entre avril et juin. La raison : les capacités insuffisantes de production sur ses sites en Europe. Le porte-parole du groupe britannico-suédois a cependant annoncé que la firme faisait tout son possible pour assurer la livraison promise en ayant recours à ses usines en dehors de l’UE.

A ce propos, l’agence Reuters a estimé que si tel était le cas, l’Union aurait des difficultés à atteindre son objectif de vaccination de 70 % de la population adulte d’ici à l’été.

Par ailleurs, l’Agence européenne des médicaments (AEM) a annoncé avoir entamé un examen dit continu sur le regdanvimab (CT-P59), un traitement anti-COVID développé par le groupe sud-coréen Celltrion.

Le processus en question est un outil réglementaire utilisé par l’organisation pour accélérer l'évaluation d'un médicament ou d'un vaccin lors d'une urgence de santé publique. L'agence a cependant affirmé qu'il était encore trop tôt pour tirer une conclusion définitive.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >