Aller au menu Aller à la page
Go Top

International

Tirs de missiles : Washington sanctionne six nord-Coréens

Write: 2022-01-13 13:58:54Update: 2022-01-14 13:18:03

Photo : KBS News

Les Etats-Unis se mobilisent contre les tirs successifs de missiles de Pyongyang. Hier, ils ont brusquement imposé des sanctions à ceux qui ont approvisionné la Corée du Nord des biens liés à son programme balistique.

Ces mesures punitives ont été prises moins de 48 heures après le deuxième tir de missile du pays communiste depuis le début de l’année, que celui-ci a affirmé être un modèle hypersonique. Elles concernent six nord-Coréens, un citoyen et une entité russes.

A ce propos, le porte-parole du département d’Etat Ned Price a affirmé que « nous avons un certain nombre d’outils dans notre arsenal et continuerons à les utiliser pour demander au régime de Kim Jong-un des explications pour ses violations ».

Les sanctions, les deuxièmes contre Pyongyang depuis l'arrivée au pouvoir de Joe Biden, ont été prises par le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Trésor. Celui-ci a présenté les six nord-Coréens comme responsables d’avoir fourni à leur pays notamment des équipements de communication et des produits d’acier nécessaires pour développer les missiles, depuis la Chine et la Russie, où ils sont installés. Parmi eux figurent Choe Myong-hyon et Sim Kwang-sok, tous deux de la seconde Académie des sciences naturelles du royaume ermite.

Le ressortissant et l’entité russes, inscrits sur la même liste, sont, quant à eux, censés être impliqués dans le transport et le commerce des armes de destruction massive vers la Corée du Nord.

Les éventuels avoirs de tous ces sanctionnés aux Etats-Unis sont gelés et leurs transactions avec les entreprises et les individus liés aux USA sont interdites.

A ce propos, le département d’Etat a fait pression sur le Conseil de sécurité des Nations unies, soulignant l’importance de faire passer un message fort et cohérent pour contrer le programme balistique de Pyongyang. Et de le pousser aussi à prendre des mesures répressives supplémentaires.

Son porte-parole a exhorté tous les pays membres de l’organisation internationale à honorer leurs obligations d’appliquer les résolutions onusiennes. Washington aurait alors laissé entendre qu’il pourrait imposer ses propres sanctions à l’encontre du Nord, en cas de nouvelles provocations de celui-ci.

Le mois dernier, l’administration Biden a également réprimé le ministre nord-coréen de la Défense, Ri Yong Gil, en l’accusant de violations des droits humains.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >