Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

Des patrimoines culturels coréens enfin récupérés de l'étranger

Write: 2022-07-07 09:41:25Update: 2022-07-07 18:38:19

Photo : YONHAP News

Après tant de péripéties, plusieurs trésors culturels nationaux de Corée ont fini par regagner leur terre d'origine.

L’un d’entre eux est une boîte nacrée sur laquelle sont incrustés des motifs d'abricotier, de bambou et d'oiseaux de manière gracieuse. Une perle rare qui retrouve le patrimoine culturel du pays du Matin clair.

Une porcelaine blanche de forme cylindrique enduite de pigment de cuivre a également été rapatriée. La marque du collectionneur américain, qui en était le propriétaire, est toujours présente sur sa partie inférieure.

Un album appelé « Yeolseongeopil » rassemblant des calligraphies des rois de la dynastie Joseon rentre lui aussi à la maison.

Tous ces biens culturels sont de retour sur la péninsule coréenne grâce à des enchères à l'étranger. Au total, une quarantaine ont été rassemblés jusqu’à aujourd’hui.

De plus, certains trésors que le pays pensait perdus à tout jamais ont finalement été retrouvés. C’est le cas notamment de trois sceaux nationaux qui avaient été volés durant la guerre de Corée et qui ont été restitués lors du sommet entre la Corée du Sud et les Etats-Unis en 2014. Un livre de bambou sur l'épouse du prince héritier, annoncé comme brûlé lors de l'Expédition française en Corée, a lui aussi été récupéré. Il avait été en fait pillé par l'armée française.

Selon Gang Im-san de la Fondation du patrimoine culturel de Corée à l'étranger, ces biens culturels, tombés dans la sphère privée, ont pu rejoindre leur terre d'origine via des enchères à l'étranger.

Plusieurs d’entre eux ont été rendus sans contrepartie financière, comme par exemple l'album de peinture de Jeong Seon, connu sous le nom de Gyeomjae, ou une armure de la dynastie Joseon. Ces souvenirs du passé détenus par un monastère allemand ont été remis à la Corée du Sud sous forme de prêt permanent.

Le vêtement de Deokhye, la dernière princesse de l'Empire coréen, conservé dans un musée japonais, a également été rétrocédé gratuitement.

Le pays a ainsi accueilli 780 biens culturels ces dix dernières années, grâce au personnel de la fondation qui ont traversé les quatre coins du monde. La distance totale parcourue correspond à 160 tours de la Terre.

Mais la chasse aux trésors est loin d’être terminée. En effet, il reste encore 210 000 trésors coréens dispersés dans 25 nations dont le Japon et les Etats-Unis.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >