Aller au menu Aller à la page
Go Top

Economie

Sommet Corée-Afrique : le ministère de l'Industrie examine les résultats de la coopération économique

Write: 2024-05-30 14:51:50Update: 2024-05-30 14:58:54

Sommet Corée-Afrique : le ministère de l'Industrie examine les résultats de la coopération économique

Photo : YONHAP News

Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie a annoncé, hier, que la deuxième réunion du « Comité public-privé de promotion de la coopération économique Corée-Afrique » s'est tenue à l'hôtel Lotte de Séoul. Elle a été présidée par Cheong In-kyo, directeur de la négociation commerciale de l’institution.

Cette réunion visait à examiner les événements économiques qui se tiendront pendant le sommet Corée-Afrique les 4 et 5 juin, ainsi que l'état d'avancement en la matière de chaque institution.

Le 5 juin, six organisations économiques, dont l’Association coréenne du commerce international (KITA), organiseront le « Sommet des affaires Corée-Afrique » auquel participeront environ 400 personnes, notamment des entrepreneurs, des experts et des responsables gouvernementaux.

Lors de cet événement, les entités économiques dirigeront quatre sessions sur les thèmes tels que l'industrialisation et la promotion des investissements, l'augmentation des échanges commerciaux et de la création d'emplois, le renforcement de la sécurité alimentaire et des minéraux stratégiques, et enfin la décarbonisation et la lutte contre le changement climatique, afin de rechercher des moyens de coopération mutuelle.

L’Agence coréenne pour la promotion du commerce extérieur et des investissements (KOTRA) prévoit d’ouvrir un « Partenariat commercial » en invitant plus de 50 entreprises africaines, et mènera des consultations d'exportation et d'importation avec environ 200 entreprises coréennes dans les domaines des infrastructures énergétiques, de l'automobile, des navires, de la biotechnologie et des produits électroniques.

Le ministère de l'Industrie envisage de soutenir la réalisation de résultats concrets, tels que le cadre de promotion des investissements et du commerce (TIPF) entre les gouvernements et les contrats et protocoles d'accord (MOU) entre les entreprises privées (B2B), à l'occasion de ce sommet.

Cheong In-kyo a déclaré que la coopération avec l'Afrique, acteur clé du Sud global, n'est pas un futur potentiel mais une réalité en cours, ajoutant qu’afin de garantir le succès du sommet, le secteur public et le secteur privé doivent unir leurs forces pour préparer les événements et obtenir des résultats, et accueillir chaleureusement la délégation africaine.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >