Archives

Page d'accueil > Archives > Politique et régime de la Corée du Nord > Commission de défense nationale

Commission de défense nationale

La Commission nationale de la défense est l’instance politique et administrative la plus haute de la Corée du Nord. Les amendements apportés à la constitution en 1998 lui ont conféré non seulement le commandement suprême de toutes les forces armées de la Corée du Nord, mais aussi l’autorité de gérer l’ensemble des affaires relatives à la sécurité nationale. Donc, elle exerce des fonctions administratives en plus de s’occuper de la défense nationale. Son président a donc un poste de la plus haute importance. Il se doit de gérer simultanément les ressources politiques, militaires et économiques dans le but de protéger la nation et son système socialiste. Il occupe, du coup, une « position sacrée, puisqu’il représente la gloire de la patrie et symbolise la dignité du Peuple » (extrait d’un discours du 5 septembre 1998 de Kim Young-nam, au cours de la première session de la 10ème l’Assemblée populaire suprême). La citation précédente résume bien la position et le rôle du président la Commission nationale de la défense. On peut y déceler la logique sur laquelle s’appuie le système nord-coréen de « l’armée d’abord » et celui du pouvoir absolu sous Kim Jong-il.

Le président du Comité de la défense nationale, dont le pouvoir est incontesté, contrôle les affaires politiques, législatives, judiciaires, militaires et économiques.