Archives

Page d'accueil > Archives > Politique et régime de la Corée du Nord > Le régime nord-coréen, comment fonctionne-t-il ?

Le régime nord-coréen, comment fonctionne-t-il ?

Le Parti « commande » l’Etat, tandis que le président « commande » le Parti. Voilà le principe fondamental qui est observé dans l’ensemble du système politique nord-coréen. L’Assemblée populaire suprême, en tant que représentante du peuple, est le véhicule par lequel le Parti exécute ses décisions. Ainsi, l’Assemblée populaire suprême est l’instance politique suprême de la Corée du Nord. Elle nomme les fonctionnaires clés comme le Premier ministre, qui remplit les tâches administratives à proprement parler. Comme, en principe, le pouvoir n’est pas centralisé entre les mains du président ou du cabinet, le régime peut être considéré comme un « Etat parlementaire ». C’est le type de régime que l’ex-Union soviétique et la Chine ont choisi.

Même si l’Assemblée suprême est l’instance politique la plus influente en Corée du Nord, elle se trouve « commandée » par le Parti, lequel est lui-même « commandé » par le président. En conséquence, quel que soit le titre donné au président, il est de facto le commandant en chef de tout l’Etat et en dirige toutes les affaires : la politique, la défense, la diplomatie, la sécurité nationale, l’économie, l’industrie, le commerce, la société et les arts. Ainsi, le cœur du régime nord-coréen est le Parti, dont le président est le « commandant ».