Archives

Page d'accueil > Archives > Pourparlers à six > 3e round

3e round

Grandes lignes

Grandes lignes
Lieu et place 23-25 juin 2004, Pékin (Chine)
Représentants
  • Lee Soo-hyuk, vice-ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur
  • Kim Kye-gwan, vice-ministre des Affaires étrangères
  • James Kelly, sous-secrétaire d’Etat adjoint pour l’Asie de l’Est et le Pacifique
  • Wang Yi, vice-ministre des Affaires étrangères
  • Yabunaka Mitoji, directeur général du bureau des affaires asiatiques et océaniques
  • Alexander Losyukov, vice-ministre des Affaires étrangères

Résultats

  • Les délégués échouent à se mettre d’accord sur la présentation d’une déclaration commune / consensus autour d’une déclaration du président en huit points

- Déclaration du président - reconfirme le besoin de dénucléariser la péninsule coréenne, souligne la nécessité de trouver rapidement un accord sur la portée/calendrier, l’intervalle/méthodes de vérification de la dénucléarisation nord-coréenne, ainsi que le besoin d’avancer en respectant la méthode « promesse pour promesse », « action pour action ».

- Accord sur le principe de tenir un 4ème round de pourparlers à Pékin avant septembre 2004.

Principaux points

Les Etats-Unis présentent, pour la première fois, un plan de travail

  • Les Etats-Unis présentent un plan de travail, semblable à la proposition sud-coréenne en trois phases.
  • Ce plan intègre certaines revendications nord-coréennes, comme la fourniture d’une aide énergétique et la garantie de la sécurité du régime, en échange du gel concret de ses programmes nucléaires.
Résumé de la proposition américaine
Actions nord-coréennes Concessions (appliquées graduellement)
Annonce de l’abandon de ses programmes nucléaires (dont celui d’enrichissement d’uranium) / promulgation de mesures préparatoires, dans les trois mois, en vue du démantèlement nucléaire ⅰ) Accord entre la Corée du Sud, la Chine, le Japon et la Russie sur la fourniture de pétrole à la Corée du Nord
ⅱ) Garanties de sécurité multilatérales, dont traité de non-agression
ⅲ) Fourniture d’énergie non nucléaire
ⅳ) Négociations pour le retrait de la Corée du Nord de la liste américaine des Etats soutenant le terrorisme
Dénucléarisation complète Poursuite des travaux de normalisation des relations diplomatiques avec les Etats-Unis

La Corée du Nord modifie sa position sur le gel de ses programmes et sur le démantèlement nucléaire « complet, vérifiable et irréversible »

  • La Corée du Nord donne son accord pour geler toutes ses installations et matériels de retraitement nucléaires en rapport avec des armes atomiques (possibilité d’étendre à tout usage du nucléaire), si certaines conditions sont remplies.
  • La Corée du Nord déclare aussi que ce gel inclurait sa promesse de stopper toute production, transfert ou test ultérieur d’armes nucléaires. ※ Pyongyang annonce qu’il est prêt à inclure son complexe nucléaire de Yongbyon dans le gel proposé.

Evaluation de la rencontre

Maintien du cadre des pourparlers à six pays de Pékin / Les Etats-Unis et la Corée du Nord présentent de nouveaux plans de travail

  • Etats-Unis comme Corée du Nord présentent des plans détaillés comme base des négociations à venir

La méfiance entre les Etats-Unis et la Corée du Nord est toujours présente, chaque pays insistant pour que la première « action » soit entreprise par l’autre.

  • Des progrès importants sont réalisés au cours de ce 3ème round de pourparlers, grâce aux plans de travail proposés par la Corée du Nord et les Etats-Unis. La Corée du Nord qualifie même la rencontre de « constructive ».
  • Toutefois, la méfiance mutuelle qui règne entre les deux principaux protagonistes reste profonde. Chacun veut que l’autre entame les premiers travaux.
  • Impossibilité de réduire les différences de point de vue à propos des détails de la vérification du démantèlement nord-coréen, de l’utilisation civile de l’énergie nucléaire et de l’existence et la vérification d’un programme nord-coréen d’enrichissement d’uranium.