La signification politique de l’habit traditionnel coréen, le hanbok, en Corée du Nord ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

La Corée du Nord que vous ne connaissez pas

La signification politique de l’habit traditionnel coréen, le hanbok, en Corée du Nord

2020-01-23

© KBS

Le premier jour du Nouvel an selon le calendrier lunaire, appelé « seollal » en coréen, tombe cette année le vendredi 24 janvier. Il s’agit de l’une des fêtes traditionnelles les plus importantes de Corée. A cette occasion, beaucoup de Coréens sortent de leurs armoires le « seolbim », le nom de l’habit traditionnel, aussi appelé « hanbok », qui est porté ce jour-là.


Et au nord de la frontière ? Les nord-Coréens portent-ils eux aussi ces vêtements traditionnels pour le Nouvel an lunaire ? Quelle est la signification de ce vêtement dans le pays communiste ? Si pendant longtemps les hommes nord-coréens ont boudé le hanbok – appelé « Joseon ot » au Nord, le régime cherche désormais à promouvoir cet habit.


« Depuis le milieu des années 2010, de plus en plus de parents habillent leurs enfants avec ce vêtement traditionnel. Et les hommes aussi portent désormais le hanbok. Des photos prises lors du nouvel an lunaire et de divers évènements à Pyongyang en 2016 et 2017 ont montré que de nombreux nord-Coréens, des enfants comme des personnes âgés, y compris des hommes, portaient le « joseon ot ». Le régime est obsédé par les traditions, qu’il voit comme un moyen de défendre sa spécificité ethnique ; il croit que c’est cette spécificité qui permet à un pays petit et faible de résister aux fortes sanctions internationales qui le frappent. Cette fierté nationale est bien exprimée dans une chanson intitulée : « Les Coréens sont l’un des plus grands peuples de la terre ». Dans ce contexte, on peut s’attendre à ce que les autorités continuent d’encourager la population à porter le hanbok », explique Kang Mi-jin, réfugiée nord-coréenne et journaliste pour le site d’information Daily NK, basé à Séoul et spécialisé sur la Corée du Nord. Récit.

Dernières nouvelles