Le Covid-19 pourrait-il ouvrir une brèche dans le dossier nucléaire nord-coréen ? ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

Le Covid-19 pourrait-il ouvrir une brèche dans le dossier nucléaire nord-coréen ?

2020-03-28

ⓒYONHAP News

La Corée du Sud et les Etats-Unis se disent prêts à tendre la main à la Corée du Nord dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus. Et cela pourrait faire revenir ces trois nations à la table des négociations sur la dénucléarisation de la péninsule.


L’optimisme gagne du terrain après que le président américain a récemment envoyé une lettre au leader nord-coréen. Dans sa missive, Donald Trump a proposé à Kim Jong-un une coopération sanitaire. C’est ce qu’a révélé Kim Yo-jong, la sœur cadette de l’homme fort de Pyongyang et première vice-directrice du département de propagande du Parti des travailleurs, le 22 mars dernier. La proposition du numéro un américain s’inscrit dans le prolongement de l’initiative évoquée par son secrétaire d’Etat dans un entretien avec Fox News. Mike Pompeo avait en effet fait savoir, le 18 mars, que Washington avait proposé d’apporter leur soutien à Pyongyang et à Téhéran sur le plan humanitaire. Kim Yo-jong s’est contentée de se féliciter des « excellentes relations personnelles » entre les deux dirigeants. Une révélation qui témoigne de la vive attention portée par Kim Jong-un sur la lettre de Donald Trump.


D’ailleurs, un autre échange épistolaire a récemment eu lieu entre les leaders des deux Corées. Le 4 mars dernier, l’homme fort de Pyongyang a fait parvenir au locataire de la Maison bleue une lettre, dans laquelle il lui adressait un message de réconfort et de soutien à la population sud-coréenne, en pleine lutte contre l’épidémie. Dès le lendemain, Moon Jae-in lui a répondu avec des remerciements. Un peu plus tôt, il avait prononcé un discours réconciliateur à l’occasion du jour commémoratif du mouvement d’indépendance du 1er mars 1919, appelant le numéro un du pays communiste à renforcer la coopération sanitaire bilatérale contre le Covid-19. Cela démontre bien que la confiance reste intacte au plus haut niveau. Par ailleurs, le locataire de la Maison bleue et son homologue américain ont consenti, mardi dernier, à coordonner leurs actions dans la lutte contre le Covid-19 lors d’un entretien téléphonique.


L’ambiance semble donc être au beau fixe pour entamer une coopération sanitaire entre chaque partie, à savoir Séoul-Washington, Washington-Pyongyang, et Pyongyang-Séoul. Si cette initiative marche correctement, elle contribuera à débloquer le dialogue sur le nucléaire qui ne cessait de marquer le pas. La confiance entre les trois dirigeants pourrait réactiver la méthode dite « Top Down », consistant à imposer les décisions prises au plus haut. Si la Corée du Nord bénéficie d’une dérogation des sanctions à son égard pour recevoir du matériel et des équipements médicaux, cela pourrait accélérer les discussions trilatérales. Mais certains observateurs appellent à la prudence du fait que le « Top Down » a aussi beaucoup de limites.

Dernières nouvelles