Lee Hee-ho, militante féministe, ancienne Première Dame et défenseure du dialogue avec la Corée du Nord ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

Lee Hee-ho, militante féministe, ancienne Première Dame et défenseure du dialogue avec la Corée du Nord

2019-06-13

© YONHAP News

C’est une figure importante de la politique et de la société sud-coréenne qui vient de disparaître : Lee Hee-ho, militante féministe, ancienne femme du président Kim Dae-jung, personnalité qui avait fait de nombreux efforts en faveur du dialogue avec la Corée du Nord, s’est éteinte ce lundi 10 juin, à l’âge de 97 ans. Lee Hee-ho a connu une destinée hors du commun et a laissé une empreinte importante dans l’histoire moderne tumultueuse de la Corée du Sud. Aux côtés de son mari, et ensuite après sa mort, elle a milité pour la réconciliation intercoréenne et pour la réunification pacifique de la nation coréenne.


« Lee Hee-ho a fait partie de la première génération des militantes féministes coréennes, et elle s’est battue pour les droits des femmes dès ses années à l’université. Après son mariage avec Kim Dae-jung, qui est ensuite devenu chef de l’Etat, sa vie a pris une direction nouvelle. Elle a soutenu son mari, qui à l’époque, était un dissident politique, pendant une période difficile de forte répression gouvernementale. L’ancien prix Nobel de la paix voyait en sa femme une camarade de lutte. En tant que Première dame et témoin de la démocratisation de la Corée du Sud, Lee Hee-ho a à son actif d’importantes contributions à l’amélioration de la condition des femmes en Corée. A la mort de son mari, elle s’est rendue en Corée du Nord, un effort qui visait à améliorer les relations intercoréennes », explique Lee Jong-hoon, éditorialiste. Il nous offre son analyse.

Dernières nouvelles