Le projet touristique intercoréen des Monts Geumgang, suspendu depuis plus de 10 ans ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

Le projet touristique intercoréen des Monts Geumgang, suspendu depuis plus de 10 ans

2019-11-14

© YONHAP News

Au début du mois de novembre, le gouvernement sud-coréen a demandé à la Corée du Nord d’autoriser ses représentants à se rendre sur le complexe touristique aux monts Geumgang, en territoire nord-coréen, pour y visiter les installations hôtelières appartenant aux entreprises sud-coréennes. Mais Pyongyang n’a pas répondu, ce qui est mauvais signe pour le futur de ce site, autrefois symbole éclatant de la coopération économique intercoréenne, avant sa fermeture en 2008.

 

Le gouvernement sud-coréen insiste pour reprendre les discussions sur le sujet avec le régime nord-coréen, mais celui-ci fait la sourde oreille. Le 10 novembre, le bureau présidentiel à Séoul faisait un nouveau geste de conciliation en mentionnant la nécessité de « redévelopper » les infrastructures du complexe hôtelier. Mais Pyongyang continue d’exiger de discuter... par écrit. Pourquoi un tel entêtement ?

 

« Le régime a souligné l’importance de l’autosuffisance pour faire face aux sanctions onusiennes. Il semble se croire capable de construire sa propre zone touristique internationale dans le parc naturel. En réalité, le pays fait face à de nombreuses difficultés, justement en raison de ces sanctions. Par exemple, il lui est difficile d’obtenir le matériel de construction nécessaire pour bâtir les hôtels et les autres infrastructures touristiques. Dans ce contexte, je pense que la Corée du Nord va attendre de voir comment Séoul va réagir », explique Cho Jin-gu, chercheur à l’Institut pour les études extrême-orientales de l’université de Kyungnam. Il nous offre son analyse.

Dernières nouvelles